Mercredi, 17 Juin 2015 20:13

Transformation des matières premières : le trésor recherché du Gabon

La prospérité du Gabon reste cacher dans la transformation de ses matières premières. Et passer cette étape, le président gabonais est convaincu que «c’est une voie qui amènera notre économie à être plus performante ». Le Gabon maintient son ambition à devenir le leader mondial du bois tropical certifié.

 

Le Gabon exprime sa volonté de transformer ses matières premières. Et dès 2020 «nous n’exporterons plus rien qui ne subisse au préalable une première transformation locale », indique le président gabonais Ali Bongo Ondimba lors de l’inauguration d’un complexe industriel de transformation de manganèse le 12 juin.

Cette orientation gouvernementale tient à un fait. « La transformation locale nous apporte plus de valeur ajouté », précise-t-il. Et l’expérience de la transformation du manganèse consolide cette option présidentielle. Le pays tient là un trésor qu’il n’est nul besoin d’aller chercher loin.

La prospérité du Gabon reste cacher dans la transformation de ses matières premières. Et passer cette étape, le président gabonais se convainc que «c’est une voie qui amènera notre économie à être plus performante ».

L’exploitation du manganèse représente 4 % du PIB et 6 % des exportations du pays. en 2012, à en croire la Banque Africaine de Développement, les réserves de manganèse se chiffrent à environ 250 millions de tonnes. La société Comilog, filiale du groupe métallurgique français Eramet et de l’Etat gabonais exploite le gisement de Moanda. La production annuelle de la Comilog se chiffrerait cette année à 4 millions de tonnes.

Les initiatives gouvernementales prises portent l’exploitation et la transformation locales de l’or pour des réserves estimées entre 30 et 50 tonnes ; du niobium pour des réserves de plus de 140 millions de tonnes; de la barytine pour des réserves estimées à 31 millions de tonnes; et du diamant.

Le gouvernement tient à la performance de son économie. Surtout que depuis 2010, le pays n’exporte plus le bois brut. A la faveur de cette mesure, le pays enregistre un nombre considérable d’emplois dans le secteur de la transformation du bois. Il passe de 3812 travailleurs en 2009 à 6 985 en 2014. Et de 81 unités de transformation de bois en 2009, le Gabon en compte à présent 130 en 2014.

La construction du complexe industriel de transformation du bois d’Owendo en janvier 2012  suite à un investissement de 8 milliards de Fcfa confirme l’ambition du gouvernement gabonais à s’accrocher sur l’idée de verdir davantage le pays et de devenir le leader mondial du bois tropical certifié.

Le processus va se concrétiser avec le complexe industriel qui a pour épicentre la transformation du bois dans la « zone économique spéciale » située à 27 kilomètres de Libreville. Le Gabon fournit au marché mondial 8% de son potentiel bois estimé à 400 millions de m3.

Avec une production de 3,1 millions de tonnes enregistrée en 2012, le Gabon s’appuie sur son fer qui à lui seul participe au PIB a 4,3 % pour 7,8 % des exportations du pays. Le gaz naturel contribue de manière considérable au PIB. On parle de 48 % depuis l’an 2008.

Certes, le pays mène depuis 2009 une politique agricole centrée sur la renaissance de l’industrie du cacao et du café, la production annuelle  de café et de cacao chiffrée à 300 tonnes se commercialise pour l’essentiel sur le marché extérieur.

Le pétrole continue d’être un enjeu industriel avec des réserves estimées à 3,7 milliards de barils. La production pétrolière contribue au portefeuille de l’Etat à 60 % de ses recettes. Malgré la diversification de ses ressources, le Gabon reste attacher à cette manne.

Par Charles Nwanochi

Lu 1019 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
144,4 USCT /kg
SUCRE
294,99 $ /tonne
22/02/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 700 FCFA
SAFACAM 28 900 FCFA
SEMC
61 998 FCFA
22/02/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en