Mardi, 14 Juin 2016 14:19

Grippe aviaire : les aviculteurs désemparés au Cameroun

Endettés, ils font appel aux pouvoirs publics pour qu´ils plaident des moratoires auprès de leurs  banquiers.

Avec la grippe aviaire annoncée, une menace plane sur la production de poulet de chair passée de 31 millions de têtes en 2011, à 50 millions en 2015. Et à en croire le président de l´Interprofession avicole du Cameroun, « le cheptel de poules pondeuses passé de 3,5 millions en 2012 à 5,5 millions en 2015 », exposé au virus risque d´être décimé.

L´épizootie se propage et déjà une avicultrice de la région du Centre du pays a été obligée d´abattre son « cheptel et de le vendre à vil prix ». « Les pertes sont évaluées à environ 3 millions de Fcfa. Par ailleurs, je me suis endettée à hauteur de 4 millions de Fcfa auprès d´un établissement de microfinance », précise dans les colonnes du quotidien Cameroon-Tribune, le délégué du Gic des aviculteurs.

Les aviculteurs croient à une possible relance de la filière. Ils proposent au gouvernement de procéder avec le soutien des vétérinaires à l´analyse systématique des « sujets et remettre une carte à l´éleveur attestant de la bonne santé de son cheptel ».

Les producteurs suggèrent au gouvernement camerounais de « créer une chaîne d´abattage à Yaoundé et subventionner les petits éleveurs ». Endettés, ils font appel aux pouvoirs publics pour qu´ils plaident des moratoires auprès de leurs  banquiers.

Par Charles Nwanochi

Lu 329 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov´ Acteurs

MATIÚRES PREMIÚRES

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 000 FCFA
SAFACAM 31 998 FCFA
SEMC
60 999 FCFA
04/10/2017 source DSX

COURS DES DéVISES

Convertisseur de devises

Convertir 

en