Jeudi, 16 Juin 2016 11:17

Lutte contre la pauvreté et la faim : la FAO appelle à plus d´efforts en milieu rural

Le Directeur général de la FAO, lors des Journées européennes du développement 2016, le 15 juin à Bruxelles propose d'améliorer l'accès des populations rurales pauvres à la terre, à l'eau, au crédit, aux marchés et à la technologie.

Quelle attitude adoptée et quelle action menée face à La détresse économique persistante, la pauvreté, l'insécurité alimentaire, l'évolution démographique, le climat, l'accroissement des inégalités et les pressions sur les ressources naturelles qui poussent des millions de personnes à partir à la recherche d'une vie meilleure, souvent ailleurs ?

Le Directeur général de la FAO, lors des Journées européennes du développement 2016, le 15 juin à Bruxelles, indique le mot juste. José Graziano da Silva propose d'améliorer l'accès des populations rurales pauvres, en particulier celui des petits agriculteurs familiaux, à la terre, à l'eau, au crédit, aux marchés et à la technologie.

Certes ces pressions migratoires préoccupe la FAO, elle appelle la communauté internationale à y prêter une attention particulière . Tant elle doit agir plus que jamais à :

  • éradiquer la faim
  • Améliorer la nutrition
  • Promouvoir des pratiques de développement durable.

L´atteinte de cet Objectif de développement durable constitue un défi dans les zones rurales d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud. Le niveau élevé de pauvreté extrême et de sous-alimentation de ces populations pousse à une synergie d´action pour inverser cette tendance . Surtout que Le développement rural durable est indispensable pour lutter contre la faim, la pauvreté et contre les autres causes profondes de la migration.

La FAO insiste sur deux points essentiels. Elle tient à renforcer la résilience des communautés rurales et améliorer l'accès à des emplois décents.

Mieux, Nous devons également investir davantage dans des domaines qui vont véritablement profiter aux populations pauvres. Il s'agit notamment de leur garantir un accès aux biens publics tels que l'éducation, la santé, l'eau potable ou encore l'assainissement, précise le Directeur général de la FAO.

Par Charles Nwanochi

Lu 508 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov´ Acteurs

MATIèRES PREMIèRES

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 000 FCFA
SAFACAM 31 998 FCFA
SEMC
60 999 FCFA
04/10/2017 source DSX

COURS DES DéVISES

Convertisseur de devises

Convertir 

en