Lundi, 10 Août 2015 11:53

Le Nigeria fait face aux sanctions de l’UE

L’Union Européenne interdit les exportations de produits alimentaires en provenance du Nigeria jusqu'à l'année prochaine. Le gouvernement nigérian ne démord pas au coup de semonce de l'Union européenne et examine les anomalies relevées.

Le gouvernement organise la riposte. Le ministère nigérian de l'Agriculture, l'Institut nigérian de recherche chimique, et l'Organisation de normalisation du Nigeria examinent les anomalies relevées sur les produits alimentaires que soulève l'UE.

L’UE interdit les exportations de produits alimentaires en provenance du Nigeria jusqu'à l'année prochaine. Les graines de melon, le poisson séché et de la viande, les graines de sésame, les haricots, les chips, l'huile de palme et d'arachide contiennent « un niveau élevé de pesticides non autorisés », à en croire l’UE.

Pour autant « Lorsque nous parlons de l'agriculture et de la diversification, nous devons nous assurer que nous avons des produits qui respectent les normes internationales. Ceci n'est pas une question avec laquelle nous devrions badiner », souligne le président du Sénat nigérian.

Il insiste qu’un comité national sur la gestion de la sécurité alimentaire doit considérer l'interdiction de l'UE comme un appel au réveil. Ce qui doit pousser à un changement d’attitude. Les gouvernements doivent œuvrer pour assainir les produits alimentaires et agricoles importés dans le pays de l'Afrique de l'Ouest, indique-t-il.

Depuis 1993, le Nigeria prélève une TVA de 5 % sur les produits nationaux et importé. Il prélève entre 20 à 40 % de droits d’accise sur certaines importations.

Jusqu’ici, le gouvernement nigérian n’applique pas le schéma de libéralisation des échanges, en vigueur depuis 2004. Ce qui favorise le commerce informel sous régional. Et c’est les produits agricoles qui subissent.

 

Par Charles Nwanochi

Lu 1387 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en