Samedi, 03 Octobre 2015 08:29

Bon début de campagne cacaoyère en Côte d’Ivoire

L’Organisation internationale pour le cacao vient de transférer son siège de Londres à Abidjan. Cette décision coïncide avec le début de  la campagne cacaoyère 2015/2016 en Côte d'Ivoire.

A plus d’un titre, Abidjan exprime sa fierté. Le premier producteur mondial de fèves de cacao prend acte du transfert du siège de l’Organisation internationale pour le cacao, ICCO, basée à Londres depuis le 1er octobre dans la capitale ivoirienne.

Le gouvernement a joué la carte de la diplomatie pour convaincre l’ICCO d’appliquer une décision prise en 2002. Cette décision coïncide avec le début de  la campagne cacaoyère 2015/2016 en Côte d'Ivoire.

 

Il revoit à la hausse le prix garanti au planteur. Le kilo de cacao va s’acheter à 1 000 Fcfa. C’est 60% de la moyenne du prix international, prix CAF. « Cette mesure a nécessité des efforts importants de la part du gouvernement au niveau de la fiscalité et de la parafiscalité, qui ont connu des baisses substantielles », souligne le président Alassane Dramane Ouattara le 1er octobre lors de la Journée nationale du cacao et du chocolat.

Le Conseil du café-cacao accorde à 113 entreprises et coopératives des licences d'exportation au cours de cette campagne contre 80 pour la campagne écoulée.

Le ministère ivoirien des Finances indique que 1,3 million de tonnes de cacao ont été commercialisés à la mi-juillet. Jusqu’à présent, ces résultats dénotent de l’évolution et des acquis de la réforme de la filière cacaoyère. Et un an auparavant, cette filière a enregistré un record de 1,7 million de tonnes, soit 35 % des volumes mondiaux.

Certaine de cet acquis, la Côte d’Ivoire entame le cap de la transformation du cacao. Jusqu’ici, elle transforme un tiers de sa production. Pour l’instant, elle s’appuie sur la filière chocolatière française et la société belge KKO International. Déjà, depuis mai 2015, Abidjan abrite deux usines de transformation.

Les autorités ivoiriennes tiennent à transformer 50% des fèves d’ici 2020. Et cette saison, elles planifient de transformer  540 000 tonnes de fèves. Surtout que plus qu’un credo, "Transformer localement, c'est contribuer au développement de notre industrie", signale le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Par Charles Nwanochi

Lu 994 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en