Mercredi, 01 Juin 2016 11:33

Les mesures de la BAD pour surmonter les enjeux de développement

Les grands argentiers de l’Afrique lors des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) du 23 au 27 mai à Lusaka, en Zambie ont échangé sur l’énergie, les créations d'emploi, le changement climatique.

La BAD qui veut « éclairer l'Afrique et l'alimenter en énergie » compte « mobiliser près de 50 milliards de dollars de financements publics et privés en faveur d'investissements dans le secteur de l'énergie». Pour le président de la BAD, Adesina Akinwumi « L'Afrique doit voir grand », du fait qu’elle détient « plus de 10 térawatts (TW) de solaire, 350 gigawatts (GW) d'hydroélectricité, 110 GW d'éolien, et un surcroît de 15 GW de géothermique ».

La BAD a investi plus de 850 millions d'euros dans le secteur énergétique au Maroc. Et avec l’inauguration en février 2016 de la centrale solaire Noor 1 le Maroc parvient à « rehausser en 20 ans son taux d'accès à l'électricité de 18 % en 1996 à plus de 99 % à la fin de l'année 2015 », indique le représentant de la BAD au Maroc.

Le Kenya compte désormais ses ressources énergétiques pour assurer son développement. Certes « Notre plus grand défi est la création d'emploi », rappelle le président Kenyan. Mais « nous ne pouvons pas créer d'emploi sans industrialisation. Et nous ne pouvons développer l'industrie sans énergie », précise le président Uhuru Kenyatta à Lusaka.

Chaque année, la Banque prévoit d'investir 5 milliards de dollars à l’horizon 2020 pour répondre aux enjeux climatiques. Et pour faire face aux impacts de la sécheresse, le Sénégal bénéficie déjà du soutien de la BAD à hauteur de 17 millions de dollars.

Le président de la BAD refuse de claironner pour cette Afrique qui «dépense 35 milliards de dollars par an en importations de produits alimentaires » pourtant « elle dispose de 65 % des terres arables du monde». Chaque année, il s’engage à consentir 40 milliards d'euros pour transformer le secteur de l'agriculture et favoriser la compétitivité sur le continent.

Le fait que « Deux tiers des jeunes sur le continent sont sans emploi et vulnérables » préoccupe le président Adesina Akinwumi. La BAD met un point d’honneur à l'initiative pour l'emploi des jeunes dans le sens de créer 25 millions d'emplois. Elle va débloquer 5 milliards de dollars pour confirmer ses « ambitions ».

Par Charles Nwanochi

Lu 165 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1266  FCFA / Kg
CAFÉ
1974  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
224, 5 USCT /kg
SUCRE
448, 88 $ /tonne
17/02/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
20 500 FCFA
SAFACAM 33 800 FCFA
SEMC
64 999 FCFA
17/02/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en