Lundi, 21 Novembre 2016 07:35

COP22 : un programme adopté pour appliquer l'accord de Paris

Avec la "proclamation de Marrakech" les Etats s’engagent au maximum à lutter contre le changement climatique. Et selon le ministre marocain des affaires étrangères, l’avenir de la planète préoccupe la communauté internationale.

La COP22 adopte depuis le 18 novembre à Marrakech un programme de travail jusqu'en 2018 dans le sens d’appliquer l'accord de Paris. Les pays signataires de cet accord vont mettre progressivement en œuvre ledit accord signé en décembre 2015 avec à l’idée de limiter le réchauffement de la planète à deux degrés Celsius au-dessus de l'ère préindustrielle.

Les pays, la Chine y compris, par ailleurs premier pollueur mondial avec 25% des émissions mondiales) et l'Arabie saoudite, assurent devoir respecter l'accord de Paris. Faute de pouvoir réduire les émissions de gaz à effet de serre, GES, et ce avant 2020, tel que préconisent les scientifiques pour rester sous le cap de 2°C et d’entamer une transition vers les énergies renouvelables, selon le ministre de l'Environnement et de l'Energie du Costa Rica, la souffrance attend toute la communauté.

Avec la "proclamation de Marrakech" les Etats s’engagent au maximum à lutter contre le changement climatique. Et selon le ministre marocain des affaires étrangères, l’avenir de la planète préoccupe la communauté internationale. Et sur ce combat, clairement "nous continuons à tracer notre cap".

A Marrakech, les Etats s’accordent difficilement sur le financement des projets d'adaptation qui selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ne représente qu'environ 16% de l'aide actuelle.

Les îles Fidji organiseront la COP23 en 2017. Ces assises vont se tenir à Bonn (Allemagne), siège de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, pour des raisons logistiques et du fait que cet archipel du Pacifique n'est pas en mesure d'accueillir 15 à 20 000 personnes sur un seul site.

Et à en croire le Premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, c'est une grande responsabilité pour un petit Etat insulaire, qui tient à montrer au monde les problèmes qu’il traverse.

Par Charles Nwanochi

Lu 224 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1109  FCFA / Kg
CAFÉ
1778  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
151, 8 USCT /kg
SUCRE
362, 02 $ /tonne
21/04/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 000 FCFA
SAFACAM 33 400 FCFA
SEMC
62 999 FCFA
21/04/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en