Afficher les éléments par tag : agriculture

Les assises du deuxième forum sur le développement rural en Afrique qui ont lieu du 8 au 10 septembre 2016 à Yaoundé, confirment que l’agriculture est le levier sur lequel il faut appuyer.


Le  Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, Nepad,  les gouvernements africains y compris les experts sont préoccupés par les questions de développement en milieu rural, l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes. C’est l’objet du deuxième forum sur le développement rural ouvert hier, 08 septembre à Yaoundé.

A cette occasion, le Premier ministre camerounais a indiqué que le développement rural est un défi camerounais. Le Cameroun parie ainsi sur la jeunesse, comme principal levier de son développement économique. Il parie également sur la transformation de l’agriculture et l’essor du monde rural pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035. Et l’Agence du Nepad vient conforter ces « deux options majeures de notre stratégie de développement », a précisé le chef du gouvernement camerounais, Philemon Yang.

Déjà, le Cameroun sert d’exemple « au niveau régional et continental, du point de vue de sa stratégie de développement rural et au regard de tous les progrès qui ont été effectués au cours des dernières années pour ce qui concerne les questions d’emplois des jeunes et de transformation agricole », précise le secrétaire exécutif de l'Agence de planification et de coordination du Nepad, Dr Ibrahim Hassane Mayaki.

Autres défis sur le continent. L’Afrique devra réussir l’organisation intégrée de l’espace rural et à occuper la jeunesse dans cet espace. Environ 200 millions de jeunes s’attendent à des résultats concrets dans la mise en œuvre du “Plan de Développement Rural” de l’Afrique.

Par Charles Nwanochi

Les producteurs résolus à augmenter leurs superficies à 13 000 hectares contre 10 000 hectares en 2015 pour pouvoir atteindre cet objectif.

Le Maroc milite pour que les gouvernements Africains intègrent dans leurs plans agricoles africains les objectifs de développement durable.

S’il est un domaine où le numérique permettrait de retourner la table en matière de développement en Afrique, c’est bien celui de l’agriculture. Tous les chiffres connus permettent de deviner un potentiel sans comparaison.

Avec le déclin brutal des prix du pétrole depuis la mi-2014, le gouvernement angolais ne réussit pas jusqu’ici à relever le défi de diversifier son économie. Il mise sur d’autres produits à exporter.

Titre du poste: Vice-Président(e), Agriculture, Développement Humain et Social
Grade: EL3
Poste N°: N/A
Référence: N/A
Date de publication: 14/06/2016
Date de clôture: 01/07/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

La Banque africaine de développement (la Banque) est la première institution de développement panafricaine. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur le continent. Le programme de développement de la Banque consiste à apporter un appui financier et technique aux interventions transformatrices qui réduiront de manière significative la pauvreté, en générant une croissance économique inclusive et durable.

La BAD est la voix de l'Afrique sur les grandes questions économiques, financières et développementales mondiales. La Banque entend concentrer ses investissements dans cinq domaines prioritaires, les Top 5 voulu par Président Adesina: Éclairer l'Afrique et l'alimenter en énergie, Nourrir l'Afrique, Industrialiser l'Afrique, Intégrer l'Afrique, et Améliorer la qualité de vie des populations africaines. À cet effet, elle met en place une équipe de haute Direction de classe mondiale pour mener avec succès la mise en œuvre de cette vision.

Fonctions et responsabilités

La(e) Vice-président(e), Agriculture, développement humain et social (VP, AHSD) sera chargé(e) d'élaborer et de lancer le programme de transformation agricole de la Banque en Afrique. En collaboration avec les pays membres et le secteur privé, elle/il s'attachera à piloter l'industrialisation agricole et à forger des initiatives de transformation inclusive et durable.
Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Le VP, AHSD, doit posséder une réputation et une expertise mondiales en matière de mise en œuvre de programmes agricoles et faire la preuve d'une capacité avérée à mobiliser la puissance transformatrice de l'agriculture pour atteindre des objectifs de développement plus large. Elle/il possède l'expérience et la crédibilité requises pour mobiliser les intervenants, réunir les partenaires internationaux et piloter les grandes initiatives de transformation.

Tous les titulaires dépendent directement du Président et doivent posséder un minimum de 15 années de leadership avéré et d'expérience pertinente; ils doivent également être détenteur d'un diplôme supérieur dans un domaine d'études connexe, et posséder une bonne maîtrise de l'anglais et/ou du français, avec une bonne connaissance pratique de l'autre langue.

De plus amples informations spécifiques relatives au poste seront publiées sur le site web de Russell Reynolds Associates. Dans l’intervalle, veuillez appeler le numéro +44 (0) 20 7343 3616 pour toute assistance.

La Banque africaine de développement a engagé les services de Russell Reynolds Associates pour faciliter ce recrutement. Pour faire acte de candidature, veuillez envoyer un Curriculum Vitae détaillé, accompagné d’un document ne dépassant pas plus de deux pages, décrivant brièvement votre expérience et compétences par rapport aux exigences du poste à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   Veuillez indiquer dans l’objet du courriel le numéro de la vacance de poste P1605-083L et le titre complet du poste.

http://www.russellreynolds.com/executive-opportunities/search

Avec la reprise du processus d’immatriculation, suspendu depuis mai 2013, le gouvernement camerounais s’attend à une éclosion de coopératives d’ailleurs profitable à l’agriculture du pays, surtout à cet instant où il amorce le passage à l’agriculture de seconde génération.

Ce phénomène climatique El Niño, période sévère de sécheresse qui sévit dans les régions de l'Est du pays contraint le gouvernement éthiopien à afficher un taux de croissance de 7% en 2016.

La Banque islamique de développement, BID, accorde 45 milliards de Fcfa au Sénégal pour qu’il mène à terme la campagne de collecte  et de commercialisation de l’arachide au cours de l’année 2015-2016.

L’ambassadeur et chef de Délégation de l'Union européenne au Cameroun, Françoise Collet, vient de réitérer la volonté de l’Europe de débloquer 116,8 milliards de F CFA pour le développement rural dans le pays.

Page 1 sur 5

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1109  FCFA / Kg
CAFÉ
1778  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
151, 8 USCT /kg
SUCRE
362, 02 $ /tonne
21/04/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 000 FCFA
SAFACAM 33 400 FCFA
SEMC
62 999 FCFA
21/04/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en