Mercredi, 07 Novembre 2018 18:41

Algérie : les producteurs algériens de lait en détresse

Ils rappellent au gouvernement algérien que des difficultés s’accumulent depuis que le dispositif des licences d’importation a été instauré et appliqué. Avec à la clé, la poudre de lait qui se raréfie.

Depuis l’application du « dispositif des licences d’importation », les producteurs algériens de lait éprouvent des difficultés et l’Association des Producteurs Algériens de Boisson (APAB) le confirme. « L’approvisionnement en poudre de lait s’est raréfié », indique le président de l’APAB à quoi s’ajoute les « difficultés pour les transformateurs- industriels, d’obtenir les dérogations sanitaires d’importation (DSI), comportant les quantités sollicitées ».

Ils sont difficilement sinon rarement approvisionnés en poudre de lait, matière indispensable à l’industrie de transformation de lait et produits laitiers. Ce manque de la poudre de lait (à 26% MG et à 0% MG) voire des fromages de fonte (type Cheddar), peut conduire les producteurs à toucher le fond dans le cas où « l’Etat n’intervient pas pour changer la réglementation en cours » indique le PDG du groupe Tchin-Lait et pré, Fawzi Berkati.

La conférence de presse organisé le 4 novembre au siège de l’association prenait à témoin l’opinion au point de rappeler que depuis des lustres, ils tiennent par la manche le gouvernement algérien et ont jusqu’à présent attiré l’attention du Premier ministre sur la situation. Le silence du gouvernement indigne l’APAB qui cri avec force que « cette filière emploie environ 30.000 salariés qui risquent de se retrouver au chômage ». Mieux, elle précise que « les quantités de matières premières réellement attribuées aux producteurs n’ont pas dépassé les 40% de leurs capacités de production » entre janvier et septembre 2018. Et que « certains ont reçu des quotas de 20% ».

Par CN

 

Lu 57 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en