Vendredi, 18 Mars 2016 12:10

Son Excellence Samuela Isopi, ambassadeur de la République d´Italie au Cameroun décline les points essentiels de la coopération entre le Cameroun et l'Italie. Elle explique les nouveaux fondements des changes avec l'Afrique surtout au moment ou l'Afrique et le Cameroun ont besoin de développer leur économie voire de créer des modèles de croissance durable.

Madame l´ambassadeur où se situe en 2016 le curseur de la coopération entre le Cameroun et l´Italie ?
Le curseur se situe à un niveau très élevé, et surtout dans un moment significatif. Il s´agit
d´une coopération riche qui a ses racines dans la coopération people-to-people , une coopération entre les sociétés civiles et les gens. Les échanges humains sont traditionnellement très riches et sont à la base de notre présence, une présence économique, sociale et humanitaire, culturelle et éducative. Discrète, mais efficace. Les relations diplomatiques entre le Cameroun et l´Italie sont anciennes.

Dans quels domaines le Cameroun et l´Italie sont-ils le plus en interactions ?
Les interactions sont multiformes. Je citerais trois piliers : socio-humanitaire, économique et industriel, et académique-culturel. Sur le plan socio-humanitaire, le réseau de missionnaires, d´organisations de la société civile et d´opérateurs humanitaires italiens est très fort et répandu au Cameroun, dans les domaines de la santé, de l´assistance aux couches vulnérables, de l´éducation et de l´éducation à la paix, au dialogue et au respect de la dignité humaine. Les acteurs italiens travaillent à coté des partenaires et des communautés camerounaises, c´est une forme de coopération à la base , dans laquelle nous croyons beaucoup comme instrument de compréhension mutuelle, de promotion et de partage de valeurs communes et d´efficacité en termes de résultats et d´impact direct. Cette coopération spontanée qui est née des deux sociétés, a contribué à créer une base de confiance qui est à l´origine de nos relations ouvertes et fructueuses.
L´Italie a au Cameroun une présence économique qui date. Aujourd´hui, nous comptons une communauté d´environ 70 entreprises italiennes ou avec des forts intérêts italiens, qui sont actives dans les domaines de l´exploitation forestière et de la transformation du bois ; des bâtiments et travaux publics ; de l´agro-industrie, de la logistique et des transports etc. Nous avons reproduit le système italien formé par des grandes mais aussi des petites et moyennes entreprises, qui représentent le moteur de notre modèle de développement économique et que nous pensons, peut représenter un modèle intéressant pour l´Afrique et pour le Cameroun. Enfin, le volet culturel et éducatif. Avec 3200 étudiants, la communauté universitaire camerounaise est la plus nombreuse en Italie parmi les pays africains, avec des résultats très positifs qui sont une source d´espoir pour le développement des relations bilatérales et pour le futur développement du Cameroun. Les universités italiennes sont très actives au Cameroun avec des projets de recherche et de formation conjointe. Nous avons plusieurs best practices , tel que les Universités de Rome Tor Vergata, Camerino et Urbino, qui travaillent avec l´Université de Dschang et l´Université de Padoue, qui a établi une coopération très innovante avec l´Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics de Yaoundé. Un Accord cadre de coopération culturelle, scientifique et technique sera signé à l´occasion de la visite d´Etat de notre Président de la République pour valoriser et booster cette coopération, une coopération qui doit bénéficier aux acteurs italiens et camerounais impliqués, aux populations et aux jeunes du Cameroun.

Madame l´ambassadeur, comment qualifierez-vous les relations entre les deux pays ?
Gagnant-gagnant et égalitaires. Ce que nous proposons c´est un nouveau partenariat avec l´Afrique basé sur la triade coopération, entreprises et culture. Nous avons déjà une présence inspirée de ces piliers. Les liens entre nos sociétés sont forts et répandus : entre ONG, organisations de la société civile, universités et entreprises. Il s´agit de bases solides sur lesquelles on peut construire un rapport paritaire. Le Cameroun, l´Afrique ont besoin surtout de développer l´économie, de créer des modèles de croissance durable, d´acquérir le savoir-faire, de se former et de renforcer les capacités. Aujourd´hui les défis sont devenus de plus en plus des défis culturels et de valeurs. Nous avons besoin d´une véritable coopération, d´une responsabilité partagée, d´un engagement mutuel pour faire face, Italie et Cameroun, Europe et Afrique, aux nombreux défis, de la lutte contre l´extrémisme, la gestion des
migrations irrégulières, la lutte contre la pauvreté, qui est la mère de toutes les crises.

Avec Cameroon-Tribune

Lu 614 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov´ Acteurs

MATIèRES PREMIèRES

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 000 FCFA
SAFACAM 31 998 FCFA
SEMC
60 999 FCFA
04/10/2017 source DSX

COURS DES DéVISES

Convertisseur de devises

Convertir 

en