Mercredi, 02 Août 2017 09:02

Dr Akaffou Yao Dr Akaffou Yao

Anthropologue, Enseignant-chercheur à l´Université Félix Houphouët Boigny de Côte d´Ivoire, le Dr AKAFFOU Yao Saturnin Davy a participé au colloque sur le thème « villes durables interculturelles, Assainissement des villes africaines et éducation au développement durable » tenu les 20 et 21 Juillet à Yaoundé au Cameroun, sous l´initiative de la Première Université Panafricaine des Pluies, coordonné par le Professeur Esoh Elamé. Ce colloque a bénéficié d´une forte audience institutionnelle et scientifique qui a réuni une diversité d´acteurs de haut calibre international.

"La richesse et la profondeur des sujets abordées dans les ateliers en lien direct avec le thème central de cette rencontre scientifique, a permis de mobiliser experts internationaux, professionnels et enseignant-chercheurs de plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales, des sciences biologiques et de la santé, de l´environnement, de l´ingénierie architecturale, urbaniste, des gestionnaires de collectivités venus de tous les horizons. Particulièrement, on note une présence remarquée des participants de l´Afrique orientale dans ses composantes du Maghreb (Tunisie, Maroc, Algérie), de Djibouti, de l´Afrique de l´Ouest (Côte d´Ivoire, Sénégal, Burkina Faso) et évidemment de l´Afrique centrale (Gabon, Cameroun…).

 

Cette initiative permet ainsi, d´exposer à l´épreuve d´un diagnostic pointilleux et diversifié, les réalités appréhendées de manière contextuelle sur la question de l´assainissement des villes et de leur gestion durable au regard de leurs spécificités. Mais surtout, cela fut l´occasion de s´inspirer d´expériences réussies en la matière et rompre avec des approches sectaires et déficientes de résolution de ces problèmes d´assainissement que connaissent la quasi-totalité des villes africaines. Ce colloque a donc offert l´opportunité de creuser une véritable problématique d´actualité touchant au bien-être des populations afin de dégager des pistes de solutions et des d´actions conjuguées dans une savante contribution transdisciplinaire et collaboration sous-régionale indispensable.

En effet, la question de l´insalubrité urbaine et de la ville durable interculturelle demeure une préoccupation universelle et constante pour tous les Etats dans la mesure où les villes et métropoles, selon leurs caractéristiques d´urbanisme, constituent le reflet du niveau de développement et de modernité. Mais en même temps,  les contingences multiformes du développement façonnent des modes de vie chez les peuples dans cette dynamique évolutive que connaissent les sociétés marquée par les technologies nouvelles et configurations architecturales innovantes. Les villes africaines en générales sont confrontées à d´énormes défis liés à leur capacité de réponse aux exigences identitaires, environnementaux et sanitaires des populations. En réalité, la quasi-totalité des villes négro-africaines sont l´héritage d´un modèle infrastructurel et d´urbanisme issu de la colonisation et des normes occidentalistes.

De toute évidence, la non prise en compte des modes de vie inhérents aux systèmes culturels des peuples africains et les conditions environnementales géo-climatiques spécifiques, entretient le paradoxe qui en découle au fil des années et laisse apparaître une dysharmonie existentielle avec pour corollaire, des villes en proie à toutes sortes de fléaux dont l´insalubrité urbaine. On assiste alors à une « ruralisation urbaine » dans les communes donnant lieu à des quartiers précaires et des bidonvilles avec écoulement des eaux usées et prolifération de déchets ménagères. Aussi, proposons nous la nécessaire mise en Œuvre de mécanismes d´investissement infrastructurel dans le secteur de l´assainissement et de gestion éco citoyenne qui passe par une stratégie de gouvernance communale participative, impliquant les communautés résidentes dans un programme de sensibilisation et d´action pour l´amélioration du cadre de vie.

De manière concrète, il s´agira d´appréhender la question du cadre de vie et de l´hygiène publique comme une priorité en y allouant des dotations budgétaires importantes .Corrélativement, le secteur de l´assainissement et de la collecte des ordures doit être défini comme pourvoyeur d´emploi-jeune en mettant à profit des groupes de jeunes dans les quartiers formés à cet effet (Education-Formation-Emploi). Cette trilogie  est incontournable, car une sensibilisation sans action d´accompagnement n´induit pas toujours de changement de comportement.

Par ailleurs, la création d´écomusées dédiés à la valorisation du patrimoine y contribuerait fortement en termes d´aires protégées et espaces verts à vocation culturelle dont une exploitation touristique conséquente constitue un facteur de développement durable dans sa dimension à la fois sociale, économique et écologique. De manière générale, la coopération sous régionale à travers de tels cadres de rencontres scientifiques internationales, comme celui tenue à Yaoundé au Cameroun devraient davantage être institutionnalisées et formalisées en relation avec les bailleurs de fonds (Union Européenne, Union Africaine, PNUD, UNESCO, BAD etc.) comme un Réseaux Africains d´Experts au profit des Etats sur les questions d´assainissement, d´intégration urbaine et interculturalité des villes africaines dans la perspective du Développement Durable".

Propos recueillis par MNG
Lu 261 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov´ Acteurs

MATIÚRES PREMIÚRES

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 499 FCFA
SAFACAM 32 000 FCFA
SEMC
61 999 FCFA
12/098/2017 source DSX

COURS DES DéVISES

Convertisseur de devises

Convertir 

en