Jeudi, 09 Avril 2015 16:20

Le deuxième sommet sur les pôles de réflexion se tient à Addis Abeba

Le thème «L’émergence des pôles de réflexion – Des solutions concrètes aux problèmes concrets» interpelle l’Afrique qui n’arrive pas encore à tirer profit  de ce regroupement stratégique.


Contrairement à leur efficacité et influence en Europe et en Amérique du Nord, les pôles de réflexion luttent en Afrique, non seulement pour obtenir un financement mais ont aussi du mal à définir leur rôle dans un continent changeant et difficile, souligne la commission économique des Nations Unies pour l’ Afrique, CEA, qui accueille du 06 au 08 avril les assises du deuxième sommet sur les pôles de réflexion.

Pourtant, souligne-t-on, les pôles de réflexion ont le potentiel de rapprocher les gouvernements et le public en leur offrant un espace de débat et développant de nouveaux concepts.

« Grâce à une recherche rigoureuse, ces pôles génèrent des idées. L’Afrique a besoin en ce moment, de beaucoup d'idées pratiques, mais un des défis des pôles de réflexion concerne leur incapacité à communiquer avec leur public ou le public en général pour expliquer les résultats de la recherche et les incidences de celle-ci. », précise la CEA

Le thème du Sommet «L’émergence des pôles de réflexion africains» permettra aux participants de partager leurs expériences sur la pertinence du rôle des pôles de réflexion.

«Les pôles de réflexion nous aide à déterminer comment apporter la preuve d’un impact et de la pertinence et comment  renforcer les moyens de la mise en réseau», précise le Directeur exécutif de l’Institut kenyan pour la recherche et l'analyse de la politique publique, John Omiti.

M. Hamdok suggère que ces pôles jouent un rôle dans le paysage du développement, tout en établissant un lien avec la Commission de l'Union africaine et son Programme «UA 2063» et pourraient traduire les idées dudit programme en action au niveau national.

Des 5000 pôles de réflexion enregistrés dans le monde, l'Amérique du Nord se trouve en tête de liste avec 30% du marché contre 7,06% pour l’Afrique.

Cependant, le Directeur du Département des opérations à la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique pour l’Afrique de l'Est et australe, M. Roger Atindehou, prévoit une hausse de ces pôles. Il souligne le manque de diversité dans le financement comparé à ces mêmes pôles de réflexion en Amérique du Nord et en Europe.

Par Cathy Koum

Lu 679 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en