Vendredi, 01 Janvier 2016 15:19

Afrique centrale : les programmes économiques mis en avant en 2016

siège de la Beac à Yaoundé siège de la Beac à Yaoundé

Les mesures présidentielles se prennent en janvier 2016 pour répondre aux préoccupations des populations. Le Congo valorise le salaire des agents de l’Etat. Le Cameroun va baisser le carburant à la pompe.

« La réalisation du Gabon émergent a besoin de changement, de changements profonds fondés sur des valeurs positives et l’égalité des chances », annonce le président gabonais Ali Bongo Ondimba le 31 décembre dans son message à la nation.

Et cette vision d’accorder à chacun la possibilité de « faire ses preuves, d’exploiter ses talents, de surmonter partiellement ses faiblesses » se concrétise avec la mise en œuvre du programme GRAINE, à en croire Ali Bongo Ondimba.

Cette initiative opérationnelle déjà dans quatre sur neuf provinces va se poursuivre en 2016 « dans toutes les autres provinces », précise le chef de l’Etat.

Il a « permis de créer près de 1200 emplois directs et indirects sur les vingt mille envisagés », confirme le chef de l’Etat Gabonais. Il exhorte les Gabonais, en 2016, à « s’engager résolument dans le secteur agricole, pourvoyeur continu et durable d’emplois et de revenus, mais aussi garantie de notre sécurité alimentaire ».

Au Congo, « 2016 s’annonce comme une année difficile au plan économique et financier » souligne le président Dénis Sassou Nguesso du fait de « la chute vertigineuse du prix du baril de pétrole ».

Et « cette conjoncture défavorable » doit « être le levain de notre capacité à donner à la nation ce qu’elle est en droit d’attendre de nous », précise le président congolais dans son message de vœux de nouvel an. Le Congo va continuer à se construire dans une « dynamique de progrès » en marche depuis quelques années.

Plus que jamais, et en 2016, il va « maintenir le cap de nos ambitions économiques et sociales en disposant de nos ressources avec parcimonie », confirme Dénis Sassou Nguesso.

L’une des premières mesures présidentielles en janvier 2016 est la « valorisation progressive du point d’indice des salaires des agents de l’Etat ». Ce point passe de 250 à 275. Il tient compte des recommandations du Comité National du Dialogue Social.

«J’ai prescrit au gouvernement deux mesures significatives: revoir à la baisse les prix du carburant à la pompe ; et revoir à la hausse le montant des allocations Rechercher allocations familiales versées aux travailleurs. Ces mesures prendront effet dès le 1er janvier 2016 », annonce le président camerounais Paul Biya.

Le Cameroun maintient ses prévisions de croissance à 6%, avec une inflation limitée à moins de 3%. Ce qui ne suffit pas à « transformer de façon significative le quotidien de nos populations à la base », reconnaît Paul Biya. Et en 2016, souligne-t-il « le pari majeur pour notre pays reste la création des conditions d’une véritable industrialisation ».

Par Charles Nwanochi

Lu 645 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en