Mercredi, 19 Août 2015 16:47

Nigeria: le gouvernement annonce la révision de ses contrats pétroliers

Emmanuel Kachikwu,directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation Emmanuel Kachikwu,directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation

A travers cette action, le nouveau directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation, Emmanuel Kachikwu, entend procéder au nettoyage d’un secteur pétrolier miné par la corruption.

Deux semaines seulement après sa nomination par le président Muhammadu Buhari à la tête de la Nigerian National Petroleum Corporation, NNPC, fleuron de l’économie nigériane, Emmanuel Kachikwu affiche déjà ses intentions. Il tient à la restructuration de la compagnie pétrolière nationale du Nigeria, sur laquelle pèse un air de corruption.

Le nouveau Directeur général, de la NNPC annonce dans un communiqué publié le 16 août, qu’il va réviser de tous les contrats de partage de production et accords de collaboration précédemment conclus entre l’entreprise et ses partenaires. En outre, sa mission « va porter sur l’ensemble des processus et procédures commerciaux dans le but d’impacter sur la trajectoire des progrès et des opérations de la société », indique-t-il.

Juste après son élection à la présidence du Nigeria en mai dernier, Muhammadu Buhari a réclamé une révision de tous les contrats de vente de pétrole du pays. Interpellé à ce sujet par les traders et les citoyens nigérians, le président élu dénonce ainsi « le vol quotidien de 250 000 barils de brut sous la présidence de son prédécesseur, dont les bénéfices auraient atterri sur des comptes bancaires individuels ».

Le Nigeria, premier producteur de pétrole brut en Afrique, voit sa capacité de production pétrolière diminuer au cours des dix dernières années. Elle passe de 2 327,5 barils/j à en 2004  à 1 807 barils/j en 2014. Dans le même temps, les recettes pétrolières sont en recul.

En 2013, la NNPC a perçu « 58% des 16.8 milliards de dollars de pétrole péniblement raffiné par ses soins », à en croire l’AFP. Or, les ventes de pétrole sont la source de revenus principale du Nigeria, affirme Aaron Sayne, co-auteur du rapport intitulé : « Les ventes de pétrole de la NNPC: enjeux d'une réforme au Nigeria ». « Mais leur gestion s'est aggravée ces dernières années », précise-t-il.

Par Joseph Samuel Zoé

Lu 925 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en