Afficher les éléments par tag : électricité

Résolument la Banque mondiale va soutenir le projet d’appui à l’électricité de la Société nationale d'électricité sénégalaise.

Son gouvernement annonce le début des travaux de la centrale hydroélectrique de Nachtigal Amont en mi 2016. Doté d’une capacité de 420 mégawatts, le projet comprend en outre un canal usinier, une centrale hydroélectrique composée de sept groupes de 60 MW et une ligne d’évacuation d’énergie jusqu’à Yaoundé.

Un nouveau cahier de charges a à cet effet été assigné à l’opérateur historique du secteur de l’énergie électrique.

Bien qu’il soit en hausse de 0,5%, le taux de croissance du pays estimée à 2% cette année par le FMI, reste largement insuffisant pour relever l’économie sud-africaine particulièrement minée par le phénomène du chômage de masse.

Le Rwanda vient de lancer une campagne innovante qui consiste à distribuer des ampoules fluorescentes compactes afin de réduire la demande en énergie et améliorer l’accès à l’électricité.

La réduction du coût du kilowattheure est liée à une ambition du gouvernement kenyan, d’accroître la production énergétique de 5000 mégawatts d’ici 3 ans.

L’ouvrage sera installée à Tobène, dans la région ouest sénégalaise. Son implantation est financée par la Société financière internationale, IFC, organisme de la Banque mondiale dédié au secteur privé.

Ce financement contribue à alimenter la province du Northern Cape (Cap du Nord)  en énergie électrique. Un investissement qui fait partie d’un grand projet de ravitaillement en énergie solaire dans le pays.

Le projet de construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar (PHLP) constitue la pièce maîtresse de la stratégie du gouvernement pour assurer à moyen et long terme l’approvisionnement en électricité du pays au moindre coût.

Au moins trois pays africains envisagent d’avoir recours à l’énergie nucléaire. Le Kenya et le Nigéria souhaitent en effet adopter un programme d’énergie nucléaire, alors que l’Afrique du Sud, seul pays subsaharien à disposer d’infrastructures nucléaires, cherche à développer son réseau. Les pays africains dépendaient jusqu’à présent de moyen de production d’énergie très anciens, comme le charbon et l’hydroélectricité. Cependant, ces sources d’énergie ont eu des conséquences néfastes sur le plan social et environnemental, entraînant le déplacement de communautés. Mais l’Afrique a-t-elle les moyens de se tourner vers l’énergie nucléaire?


Un vol spatial de la NASA faisant apparaître un continent plongé dans le noir a montré ce que de nombreux Africains savaient déjà.

Page 1 sur 2

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1312  FCFA / Kg
CAFÉ
1929  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
202, 3 USCT /kg
SUCRE
390, 24 $ /tonne
21/03/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 001 FCFA
SAFACAM 33 899 FCFA
SEMC
63 999 FCFA
21/03/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en