Afficher les éléments par tag : Gabon

A en croire Ali Bongo Ondimba, la crise économique actuelle, loin de constituer une fatalité, elle doit servir d’opportunité aux gabonais pour qu'ils se réapproprient l'économie du pays et de libérer leur génie créateur.

Le fondateur du New York forum Africa Richard Attias décrypte les enjeux de la 4e édition consécutive du NYFA prévue du 28 au 30 août prochain à Libreville au Gabon.  Plus de 1500 participants, décideurs économiques et politiques attendus, vont débattre sur le  thème « Investir dans l’énergie du continent». Les échanges mettent aussi l'accent sur le changement climatique, la jeunesse et le droit international en Afrique. Dans cet entretien, Richard Attias confirme que le NYFA s’impose comme un rendez-vous d’échanges et d’interactions panafricaines et internationales.

GM Energie, est une PME gabonaise spécialisée dans les services pétroliers et essentiellement le forage et la fourniture des produits chimiques utilisés dans le secteur des hydrocarbures. Elle a commencé ses activités en 2008 et véritablement démarré en 2011. Le PDG de cette entreprise installée au Gabon, au Congo, au Maroc, en Algérie, au Cameroun et bientôt au Tchad plaide pour l’intégration des sociétés nationales dans le secteur opaque des hydrocarbures. Nous l’avons rencontré lors du forum sur le contenu local organisé à Libreville du 07 au 08 juillet 2015

Les entreprises gabonaises de sous-traitance dans ce secteur sont estimées à 20%. Le gouvernement à travers un forum sur le contenu local milite pour un meilleur partenariat avec les compagnies pétrolières et para pétrolières installées au Gabon.

La prospérité du Gabon reste cacher dans la transformation de ses matières premières. Et passer cette étape, le président gabonais est convaincu que «c’est une voie qui amènera notre économie à être plus performante ». Le Gabon maintient son ambition à devenir le leader mondial du bois tropical certifié.

Le Gabon est, pour la deuxième année consécutive, troisième marché de la Conférence Inter-africaine des marchés de l’Assurance, Cima.

Le gouvernement gabonais sollicite le Parlement à l’autoriser à contracter un emprunt respectivement de 45,13 millions d’euros soit 29,56 milliards de Fcfa et de 4,25 millions d’euros soit 2,78 milliards de Fcfa pour financer des infrastructures.

Les fonds issus de cet emprunt vont servir à la construction d’infrastructures routières et d’une usine de traitement d’eau à Libreville.

Le secteur agricole considéré comme le plus grand potentiel en termes de croissance économique et de création d’emplois a été jusque-là sous exploité par les autorités du pays.


Le Plan national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle, PNIASAN, est soutenu par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, CEEAC, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, Nepad, l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture, FAO, et la Banque mondiale.

 

Sa mission, est de booster un secteur à fort potentiel, qui affiche à l’heure actuelle un faible apport dans l’économie gabonaise. La contribution du secteur agricole au PIB gabonais est inférieure à 5% alors que les importations agroalimentaires du pays côtoient la barre de 300 milliards de Fcfa.

Cette situation, selon les experts de ce secteur, est du fait de la faiblesse de la mécanisation et des rendements, l’usage de techniques inadéquates. Le gouvernement accorde peu de considération à ce secteur qui présente, le plus grand potentiel en termes de croissance économique et de création d’emplois.

Le Plan national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle doit donc accoucher des bonnes formules et accompagner techniquement les acteurs de la filière agricole pour faire du Gabon une terre de grande  production à même de nourrir ses enfants.

Par Cathy Koum

Avec, les premiers signes de repli du cours du pétrole en décembre 2014, des gouvernements africains ont été conduits à baisser les prix du carburant à la pompe.

Page 1 sur 2

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1312  FCFA / Kg
CAFÉ
1929  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
202, 3 USCT /kg
SUCRE
390, 24 $ /tonne
21/03/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 001 FCFA
SAFACAM 33 899 FCFA
SEMC
63 999 FCFA
21/03/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en