Afficher les éléments par tag : banque


Titre du poste: Spécialiste en gestion financière supérieur (SARC), ORPF2
Grade: PL-5
Poste N°: NA
Référence: ADB/16/030
Date de publication: 15/02/2016
Date de clôture: 06/03/2016
Pays: Afrique du Sud

Objectifs

Le Département des acquisitions et des services fiduciaires (ORPF) relève du Vice-président, Programmes Pays et Régionaux et Politiques (ORVP). Le département apporte son appui aux départements sectoriels dans le cadre des activités du cycle des projets et du contrôle de la conformité des activités d’acquisition, d’une part, et au titre des services fiduciaires liés à la gestion financière des projets et programmes, d’autre part. En outre, le département élabore les politiques, les directives, les règles, d’acquisitions et de gestion financière. Le département est par ailleurs chargé d’assurer la formation des emprunteurs et du personnel de la Banque en matière d’acquisition et de gestion financière. La Division des services fiduciaires (ORPF.2) est responsable de toutes les questions de gestion financière de la Banque.
Fonctions et responsabilités

Le Spécialiste en gestion financière supérieur sera basé à Pretoria, Afrique du Sud. Il/Elle rendra directement compte au Chef de Division des services fiduciaires et sera sous la responsabilité du Coordonnateur Régional en gestion financière pour les pays anglophones de l’Afrique Australe. Il/elle est appelé(e) à travailler avec une équipe de spécialistes en gestion financière locaux dans la région du Sud (Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud, Sao Tomé et Principe, Swaziland, Zimbabwe, Angola, Madagascar, Malawi, L’ile Maurice, Mozambique and Zambie). Il/Elle aura particulièrement en charge : (i) les études diagnostiques nationales ou sectorielles (ii)  soutien opérationnel aux missions à la demande des chefs d’équipes de la Banque à travers le cycle des projets (iii) l’appui technique au renforcement des systèmes de gestion financière des emprunteurs dont notamment l’appui à la conception des opérations de prêts aux reformes ou au développement. Au titre de ses autres fonctions et attributions le postulant devra:

Planifier les travaux de gestion financière pour les pays attribués et communiquer cette planification aux Chefs de projets, aux Représentants Résidents, au Coordonnateur Régional en gestion financière et au Chef de Division des services fiduciaires.
Jouer un rôle proactif lors de l’évaluation des systèmes de gestion financière des projets en veillant à la «Qualité à l'entrée». Ceci se traduira à l’assurance de l’adéquation des systèmes de gestion financière des emprunteurs ; la qualité et la consistance des contributions du département dans les documents de projets et programmes.
Apporter un éclairage technique aux chefs d’équipes de la Banque, et aux équipes de projets de les pays attribués du point de vue des procédures politiques et directives en matière de gestion financière des projets et programmes pour les pays attribués.
Arbitrer les cas de gestion financière se fondant sur le contenu des politiques et directives de la Banque, les standards internationaux ou les meilleures pratiques.
Apporter son assistance dans les programmes d’assistance technique, en évaluer et suivre l’exécution.
Gérer les aspects fiduciaires dans les nouveaux domaines d’activités en fournissant aux cellules nationales, au personnel sectoriel et aux équipes des projets, les informations pertinentes, sur les questions génériques de gestion financière et de décaissement propres à chaque pays ;
Représenter la Banque en matière de gestion financière régionale et d'autres fora  compétents.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Etre titulaire d’au moins d’un Master II, un diplôme de 3ème Cycle (DEA/DESS) ou son équivalent en diplôme universitaire en comptabilité, administration des affaires, finances, économie, ou dans un domaine connexe.
Avoir un diplôme comptable professionnel (Expert-Comptable, Commissaire aux comptes, CPA, ACCA ou équivalent).
Avoir au minimum cinq (5) années d’expérience pertinente, de préférence, avec des organismes de financement internationaux intervenant dans le secteur des finances publiques.
La connaissance des normes internationales de comptabilité, des normes comptables internationales du secteur public et des normes internationales d'audit est indispensable.
Avoir des capacités avérées pour conceptualiser, concevoir et évaluer les systèmes de contrôle interne en faisant usage de modèles internationaux tels que le COSO et être capable de proposer des actions correctrices en cas de nécessité.
Avoir des capacités avérées pour conceptualiser, concevoir et mettre en œuvre les initiatives nationales ou sectorielles visant au renforcement des capacités de gestion financière.
Comprendre les questions transversales au-delà de la gestion financière notamment, les acquisitions, la gouvernance, l’harmonisation des pratiques des bailleurs de fonds, la réforme du secteur public, au niveau sectoriel/national.
Etre confortable à voyager fréquemment dans la sous-région.
Aptitude à communiquer couramment, à l'écrit et à l'oral, en anglais et/ou français (bonne connaissance pratique de l’autre langue).   
Savoir utiliser les logiciels de la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint).

Postuler en ligne

Titre du poste: Chargé(e) des achats en chef, CGSP.2
Grade: PL.3
Poste N°: 50051100
Référence: ADB/15/178
Date de publication: 10/12/2015
Date de clôture: 29/12/2015

Objectifs
La Division des achats institutionnels (CGSP.2) assume les responsabilités stratégiques, opérationnelles et de supervision de l’exécution des achats institutionnels au sein de la Banque. Sous l’égide du Département des services généraux et des achats (CGSP), CGSP.2 est chargée de la formulation, de la mise en œuvre et de l’évaluation des procédures et pratiques relatives à la passation de marchés et à la conclusion de contrats de biens, travaux et services pour les opérations internes de la Banque, financés dans le cadre des budgets administratif et d’équipement de la Banque.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du chef de division, le/la titulaire assumera les fonctions suivants :

  • Prendre les décisions pour les cas d’achats complexes de plus de 100 000 UC jusqu’à 150 000 UC et fournir des conseils sur les questions d’achats de plus de 150 000 UC.
  • Fournir des avis d’expert sur les achats internes à toutes les unités organisationnelles de la Banque ;
  • Piloter l’évaluation de l’efficacité des processus d’achat et proposer des modifications à la politique. Mettre en place des documents et des systèmes d’application et des systèmes pour l’opérationnalisation de la politique (directives, manuels, dossiers-types d’appel d’offres, directives d’achat, renforcement des capacités, processus informatiques, etc.) ;
  • Diriger les analyses de dépenses des achats et la préparation des rapports de la Direction. Identifier les faiblesses et proposer les améliorations requises dans les achats la Banque, ainsi que des améliorations dans la qualité des services ;
  • Assurer le leadership et l’orientation technique pour les autres membres du personnel professionnel et d’appui dans le domaine des achats institutionnels ;
  • Résoudre les questions d’achat complexes tels que : les litiges portant sur des montants importants, l’interprétation des règles et directives dans des cas non prévus dans les manuels en vigueur, l’approbation des termes de référence pour des cahiers de charge complexes, etc. ;
  • Diriger les négociations et les travaux préparatoires que nécessite l’approbation des contrats. Piloter les études de marché locales et internationales, l’achat des services à haut risque (exemple, les services de sécurité) et les achats à montants élevés ;
  • Piloter la préparation des plans d’achat annuels et à long terme et en superviser la mise en œuvre ;
  • Préparer le programme de travail de l’équipe, les estimations budgétaires pour la passation de marchés nécessaires à la Banque ; rendre compte de l’utilisation du budget et de l’état d’avancement du programme ;
  • Assurer la formation du personnel de la Banque en matière d’achats institutionnels. Concevoir et préparer le matériel de formation sur les achats institutionnels pour le personnel de la Banque au siège et dans les bureaux extérieurs ;
  • Diffuser les informations relatives aux achats aux milieux d’affaires locaux et internationaux ;
  • L’évaluation des systèmes d’achat informatisés existants et proposer des améliorations visant l’adoption de pratiques optimales et l’introduction de nouvelles technologies ;
  • Analyser et tirer des conclusions et des leçons sur les performances des fournisseurs pour aider la Direction de la Banque à élaborer des directives pour le recrutement et l’utilisation future des fournisseurs.


Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

  • Être titulaire d’un diplôme de Master 2,  du DEA, du DESS ou d’un diplôme équivalent en administration des affaires, administration publique, commerce, droit ou autres disciplines connexes.
  • Avoir suivi des formations professionnelles dans le domaine des achats et/ou de la passation des marchés.
  • Un minimum de sept (7) années d’expérience pertinente acquise de manière progressive en achats, gestion de la passation des marchés et administration est requis. L’expérience en supervision, de préférence dans une équipe internationale ou multiculturelle, est requise. L’expérience en gestion des achats et des passations de marchés dans une organisation internationale publique est vivement souhaitée.
  • Une expérience pratique dans différents lieux/bureaux constitue un atout. L’expérience professionnelle sur un large portefeuille de domaines d’achat, comme la construction, la technologie de l’information, les services de conférence, la prestation de services et/ou les services constitue un atout.
  • Jouir d’une expérience pertinente dans la formulation et la mise en œuvre des politiques et stratégies spécifiques aux achats publics.
  • Avoir de bonnes aptitudes en négociation ; une bonne connaissance des techniques et pratiques des achats, la maîtrise des systèmes d’achat, posséder de solides connaissances en calcul et planification.
  • Être un communicateur dynamique, efficace, démontrer de bonnes compétences pour le travail en équipe, être axé sur les résultats, être porté sur le service à la clientèle, avoir des compétences analytiques et la capacité de travailler de façon transversale et sous pression.
  • Être apte à utiliser les applications logicielles couramment utilisées à la Banque (Word, Excel, Access, MS Projets et PowerPoint). L’expérience du travail avec un système ERP, comme SAP, est un atout.
  • Être capable de communiquer et d’écrire efficacement en français ou en anglais et avoir une bonne connaissance pratique de l’autre langue.






Nommé le 8 juin 2015, Ade Ayeyemi, le nouveau directeur général du groupe bancaire panafricain présent dans 36 pays sur le continent est doté d’une connaissance approfondie du métier bancaire en Afrique.

Goldman Sachs et Rothschild, ont été mandatées en janvier pour finaliser cette opération.900 millions d’euros mis en jeu serviront à désendetter totalement la SNI.

Au premier semestre 2014, les 68 sociétés cotées à cette Bourse y compris Tawasol Group Holding & Maghreb International Publicité récemment introduites affichent une hausse de 11,8% par rapport au premier semestre de l’année 2013.

C’est la Banque d’Algérie qui a donné l’alerte, au début du mois d’août. Les six premiers mois de l’année n’ont pas été à la hauteur des espérances en terme économique dans ce pays et ne devrait pas s’améliorer si aucune réforme de grande ampleur n’est engagée.

La réinstallation imminente de l’institution à son siège statutaire va coûter 200 millions d’euros, soit près de 131 milliards de Fcfa. La Banque a été installée en Tunisie il ya onze ans suite à la crise post électorale qu’a connu la Côte d’ivoire.

Les deux institutions agissent dans le cadre d’un programme d’appui financier des projets dans le secteur privé.

Le Trésor public camerounais procède depuis le 30 juillet à l’émission par voie d’adjudication des bons de trésors assimilables, BTA, à hauteur de 10 milliards de Fcfa.

Les intérêts sont précomptés sur la valeur nominale des bons d’une valeur nominale unitaire de 1 000 000 Fcfa, indique un communiqué du ministre camerounais des Finances.

Le gouvernement camerounais va annoncer les résultats de cette émission de bons de trésors le 31 juillet. Cette opération a lieu après celle du 9 juillet qui avait permis de collecter un montant total des soumissions de 28 250 millions de Fcfa. Et c’est un total de 10 milliards de Fcfa qui avait été servi.

Les titres dématérialisés sont acquis auprès des établissements financiers agrées en tant que spécialistes en valeurs de trésor, SVT.

On cite entre autres Afriland Bank, la banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit, BGFI Bank du Gabon, Crédit du Congo, Ecobank Cameroun, Ecobank Centrafrique, la société commerciale de banque au Cameroun, la société générale de banque au Cameroun, la Standard Chartered Bank, Union Bank of Cameroon Limited, United Bank for Africa Cameroon, et Union gabonaise de Banque.

Par Charles Nwanochi

L’expert comptable nigérian a été élu au cours de l'assemblée générale du groupe panafricain tenue le 30 juin à Lomé.

Page 1 sur 2

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1312  FCFA / Kg
CAFÉ
1929  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
202, 3 USCT /kg
SUCRE
390, 24 $ /tonne
21/03/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 001 FCFA
SAFACAM 33 899 FCFA
SEMC
63 999 FCFA
21/03/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en