Jeudi, 28 Août 2014 13:44

Algérie : la situation financière est préoccupante

C’est la Banque d’Algérie qui a donné l’alerte, au début du mois d’août. Les six premiers mois de l’année n’ont pas été à la hauteur des espérances en terme économique dans ce pays et ne devrait pas s’améliorer si aucune réforme de grande ampleur n’est engagée.

Le premier semestre a été marqué par le retour des déficits que le pays semblait avoir jugulé il ya peu de temps. Les cours du pétrole, qui n’ont pas cessé de dégringoler seraient à l’origine de cet état des choses, peut on lire sur le site Afrique inside. Avec 97% des revenus d’exportations provenant du pétrole et du gaz, l’Algérie est en permanence soumise à la fluctuation des prix des matières premières sur le marché mondial.

Le manque de diversification ne favorise pas la mise en place d’une économie stable et pérenne et surtout n’encourage pas les investisseurs étrangers à s’implanter dans ce pays. Aujourd’hui grâce à ses ressources, l’État algérien est riche, il figure dans le top 15 des pays détenant les plus grandes réserves de change avec plus 200 milliards de dollars.

« Mais cette richesse est trompeuse et bien éphémère même si les autorités algériennes ne cessent d’affirmer que l’Algérie est hors de danger grâce à son matelas financier. A moyen terme si le pays poursuit sur ce chemin économique, il est presque évident que des turbulences risquent de voir le jour, et ce, dans le meilleur des cas. », précise le site.

Le pays aura atteint un peu plus de 3% de croissance en 2013 et devrait réaliser à peine 4% en 2014 puis rester à ce niveau jusqu’en 2017. Si ce taux fait rêver de nombreux pays européens en crise, il est très largement insuffisant pour endiguer le chômage.

Chaque année, pour permettre l’absorption par le marché du travail du nombre de jeunes qui sortent de l’école, il faudrait un taux de plus de 6%, objectif pour le moment irréalisable. Il y a quelques mois, le gouvernement avait annoncé qu’il visait d’ici quelques années les 7% de croissance, une annonce désormais considérée comme farfelue.

Par Cathy Koum

Lu 876 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en