Afficher les éléments par tag : Bad

Ce financement accorde, c’est pour financer le renforcement du réseau de fibre optique du pays déployé pour contribuer à diversifier l’économie congolaise.

Consultant – spécialiste du financement de projets d’infrastructure (NEPAD-IPPF)
Titre du poste: Consultant – spécialiste du financement de projets d’infrastructure (NEPAD-IPPF)
Grade: N/A
Poste N°: N/A
Référence: Consultant/NEPAD-IPPF/16/02
Date de publication: 07/03/2016
Date de clôture: 21/03/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Le Mécanisme de financement de la préparation des projets d’infrastructure du NEPAD (NEPAD-IPPF) est un Fonds fiduciaire multi-donateurs créé en 2005 et hébergé par la Banque africaine de développement (BAD) avec l’appui d’un certain nombre de partenaires de développement. La mission du NEPAD-IPPF consiste à mobiliser des ressources pour appuyer la préparation de projets d’infrastructure régionale propres à attirer des financements, conformément aux priorités des Pays membres régionaux (PMR), de la Commission de l’Union africaine (CUA), de l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (APCN), des Communautés économiques régionales (CER), ainsi que des institutions d’infrastructures spécialisées telles que les pools énergétiques, les organisations des bassins fluviaux et les autorités des corridors NEPAD-IPPF, entre autres. Ce Mécanisme met l’accent sur la préparation et le développement de projets d’infrastructure régionale dans les secteurs d’infrastructure clés de l’énergie, du transport, des TIC et des ressources en eaux transfrontalières pour permettre à ces projets d’être financés et mis en œuvre, afin d’atteindre les résultats en matière de développement liés à l’intégration du continent pour accélérer la transformation socioéconomique et améliorer la qualité de vie des populations.

Le NEPAD-IPPF vient juste d’élaborer un Plan stratégique opérationnel de cinq ans couvrant la période 2016-2020 et la mise en œuvre réussie de cette stratégie nécessite que le Mécanisme dispose de compétences appropriées pour la réaliser efficacement et atteindre les objectifs et cibles voulus. Le nouveau plan opérationnel du NEPAD-IPPF vise à s’assurer que les projets préparés par le Mécanisme répondent au mieux aux besoins des bailleurs de fonds et promoteurs de projets, afin de mobiliser le financement des investissements pour la mise en œuvre.
Fonctions et responsabilités

Le FPPI-NEPAD a donc besoin des services d’un consultant de longue durée – Spécialiste du financement de projets d’infrastructure. Le consultant doit avoir une expérience pratique en matière de financement de projets et de préparation de projets jusqu’au montage financier.

Le consultant travaillera sous la supervision générale du chef de division du FPPI-NEPAD ou son/sa représentant(e) désigné(e). Il devra assumer les fonctions/responsabilités clés suivantes :

Fournir des conseils d’expert sur les questions liées au financement de projets pour les quatre secteurs infrastructurels dans lesquels le FPPI-NEPAD est impliqué, notamment le secteur de l’énergie/l’électricité, y compris le secteur du pétrole et du gaz ; les ressources en eaux transfrontalières, le transport et les TIC ;

Offrir des options et des conseils sur les modèles et outils de financement adaptés aux projets régionaux d’infrastructure en fonction de leur nature complexe et diversifiée ;

Prodiguer des conseils judicieux sur les mesures susceptibles d’atténuer les risques et de promouvoir les projets régionaux d’infrastructure pour les rendre plus attractifs auprès de financiers potentiels en Afrique et au plan international ;

Proposer des mesures et des modalités innovantes pour une mobilisation renforcée des ressources et des investissements afin d’appuyer le financement de projets régionaux d’infrastructures tels que les obligations de financement de projets d’infrastructure, l’approfondissement des marchés financiers, la mobilisation de ressources nationales, etc. ;

Rechercher l’engagement de financiers potentiels et de parties prenantes tout au long du cycle de développement des projets en vue de renforcer la visibilité et l’attractivité des projets du FPPI-NEPAD auprès des financiers ;

Soutenir les gouvernements, les CER et les autorités compétentes pour entreprendre des réformes et créer l’environnement favorable aux affaires permettant de rendre les projets préparés par le FPPI-NEPAD plus attrayants en termes de financement ;

Créer des synergies avec d’autres mécanismes et institutions appropriés pour soutenir les gouvernements et les bénéficiaires de projets, en développant les capacités requises autour des partenariats public-privé (PPP), comme outil de financement possible ;

Mener des études analytiques et une analyse sur les options de financement pour les projets régionaux d’infrastructures sur le continent africain, en s’appuyant sur l’expérience d’autres régions à travers le monde et proposer des solutions adaptées à l’environnement africain ;

Soutenir le développement de nouveaux critères de qualité à l’entrée (QaE) et de sélection pour les dons, afin de s’assurer que les projets préparés par le FPPI-NEPAD sont prêts pour les financements et aider à définir les priorités des projets en harmonie avec les grandes initiatives et priorités continentales telles que les plans directeurs des infrastructures du PIDA, de PICI, des CER et les 5 grandes priorités de la BAD ;

Participer à la préparation des évaluations sectorielles et autres études analytiques et diagnostiques en amont, en vue d’éclairer les options et les actions de financement ;

Contribuer à renforcer la coordination, le dialogue et les négociations avec les partenaires de développement, les bénéficiaires, les bailleurs de fonds et promoteurs de projets et autres parties prenantes et à la planification, à la gouvernance et aux réformes en matière de financement des projets d’infrastructure.

Préparer des notes d’information, présentations, déclarations, allocutions et divers rapports sur les questions liées aux activités du NEPAD-IPPF et d’autres domaines connexes, tels que requis de temps en temps et participer aux conférences, ateliers et séminaires de formation sur les questions liées à la préparation et à l’élaboration des projets et à d’autres questions y afférentes; et

S’acquitter d’autres responsabilités pertinentes qui pourraient lui être confiées.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables
Au moins un master ou un diplôme équivalent en économie, finances, financement de projets ;

Au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente en : i) développement et financement de projets d’infrastructure ; ii) connaissance spécifique et approfondie des principes de mise en œuvre des cycles de projet ; iii) expérience avérée pour mener les projets jusqu’au montage financier ; iv) connaissance et expertise des projets régionaux d’infrastructure en Afrique ;

Expérience professionnelle pertinente en gestion et financement de projets dans les secteurs public et privé et avec les institutions de financement du développement ;

Capacité avérée à travailler efficacement avec les gouvernements, les CER et autres organisations/institutions régionales et nationales, les bailleurs de fonds, ainsi que le secteur privé sur les questions liées à la coordination de l’aide, aux stratégies en matière d’infrastructures et de développement de projet et au financement ;

Capacité avérée à diriger des équipes professionnelles techniques et à utiliser les talents et l’expertise des membres de l’équipe de manière productive en vue d’atteindre les objectifs souhaités ;

Expérience avérée et résultats satisfaisants dans la collaboration avec les promoteurs, les développeurs et les financiers de projets ;

Bonnes capacités d’écoute et de communication, notamment aptitude avérée à présenter des idées et les faire adopter et capacité à prendre des décisions efficaces et opportunes, notamment capacité à initier et à gérer des innovations et le changement ;

Maîtrise de l’utilisation des logiciels standards (Word, Excel, PowerPoint, Access, MS Projets).

Aptitude à utiliser (ou capacité/volonté de se familiariser rapidement avec) les différents outils disponibles et utilisés par le FPPI-NEPAD/la BAD, tels que SAP ;

Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais et/ou en français. Une connaissance pratique de l’autre langue serait un atout supplémentaire.

---------------------------------------------------------
Comment postuler :
Les dossiers de candidature ne seront pris en compte que s’ils sont accompagnés d’un curriculum vitae (CV) complet indiquant les qualifications et l’expérience pertinentes et enregistrés dans le système DACON de la BAD (www.afdb.org ). Les candidats doivent soumettre leurs demandes en indiquant le numéro de l’avis de vacance de poste « Consultant/NEPAD-IPPF/16/02 » dans l’objet de leur courriel à : Chef de division – NEPAD-IPPF : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .  Les courriels ne feront pas l’objet d’un accusé de réception et les candidats ne doivent pas chercher à assurer le suivi de leurs dossiers.
Durée du contrat :
Mission d’un an


Consultant – communications, sensibilisation et mobilisation des ressources (NEPAD-IPPF)
Titre du poste: Consultant – communications, sensibilisation et mobilisation des ressources (NEPAD-IPPF)
Grade: N/A
Poste N°: N/A
Référence: Consultant/NEPAD-IPPF/16/01
Date de publication: 07/03/2016
Date de clôture: 21/03/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Le Mécanisme de financement de la préparation des projets d’infrastructure du NEPAD (NEPAD-IPPF) est un Fonds fiduciaire multi-donateurs créé en 2005 et hébergé par la Banque africaine de développement (BAD) avec l’appui d’un certain nombre de partenaires de développement. La mission du NEPAD-IPPF consiste à mobiliser des ressources pour appuyer la préparation de projets d’infrastructure régionale propres à attirer des financements, conformément aux priorités des Pays membres régionaux (PMR), de la Commission de l’Union africaine (CUA), de l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (APCN), des Communautés économiques régionales (CER), ainsi que des institutions d’infrastructures spécialisées telles que les pools énergétiques, les organisations des bassins fluviaux et les autorités des corridors NEPAD-IPPF, entre autres. Ce Mécanisme met l’accent sur la préparation et le développement de projets d’infrastructure régionale dans les secteurs d’infrastructure clés de l’énergie, du transport, des TIC et des ressources en eaux transfrontalières pour permettre à ces projets d’être financés et mis en œuvre, afin d’atteindre les résultats en matière de développement liés à l’intégration du continent pour accélérer la transformation socioéconomique et améliorer la qualité de vie des populations.

Le NEPAD-IPPF vient juste d’élaborer un Plan stratégique opérationnel de cinq ans couvrant la période 2016-2020 et la mise en œuvre réussie de cette stratégie nécessite que le Mécanisme dispose de compétences appropriées pour la réaliser efficacement et atteindre les objectifs et cibles voulus. Le nouveau plan opérationnel du NEPAD-IPPF vise à s’assurer que les projets préparés par le Mécanisme répondent au mieux aux besoins des bailleurs de fonds et promoteurs de projets, afin de mobiliser le financement des investissements pour la mise en œuvre. Cette démarche implique non seulement plus de visibilité pour le NEPAD-IPPF, mais également des efforts renforcés de sensibilisation et de mobilisation des ressources pour appuyer ses activités.
Fonctions et responsabilités

Le NEPAD-IPPF sollicite donc les services d’un consultant de longue durée – communications, sensibilisation et mobilisation des ressources. Le consultant doit avoir une expérience pratique en matière de communication, de collaboration avec les partenaires et de mobilisation des ressources.

Le consultant travaillera sous la supervision générale du chef de division NEPAD-IPPF ou son/sa représentant(e) désigné(e). Il devra assumer les fonctions/responsabilités essentielles suivantes :

Fournir des conseils d’expert sur les questions liées à la communication, au dialogue avec les partenaires et à la mobilisation des ressources pour appuyer le travail du NEPAD-IPPF dans le secteur de l’énergie/l’électricité, notamment le secteur du pétrole et du gaz ; des ressources en eaux transfrontalières, du transport et des TIC.
Administrer le site web du NEPAD-IPPF (www.nepadippf.org) pour en faire un outil de communication puissant et polyvalent permettant d’informer les parties prenantes en Afrique et dans le monde des activités du NEPAD-IPPF et de la BAD en général.
Renforcer l’utilisation des médias sociaux comme outil de communication interactive et de dialogue avec les parties prenantes sur les activités du NEPAD-IPPF.
Transmettre, à partir des rapports de projets et autres documents du NEPAD-IPPF, des messages importants et préparer des notes d’information et autres documents d’information destinés à différentes parties prenantes en Afrique et ailleurs ; et à différents niveaux – chefs d’État et de gouvernement, décideurs, secteur privé et à destination d’audiences et publics variés.
Assurer le suivi et un compte-rendu efficaces de l’impact sur le développement des projets préparés par le NEPAD-IPPF et assurer une collaboration dynamique avec les bénéficiaires et les parties prenantes tout au long du cycle de développement du projet.
Établir une communication efficace avec les parties prenantes du NEPAD-IPPF, notamment les PMR, les CER, les partenaires de développement qui soutiennent le NEPAD-IPPF et d’autres structures pour s’assurer qu’ils sont bien informés, impliqués et engagés dans les activités du NEPAD-IPPF.
Recenser et mobiliser d’autres sources de financement pour les activités du NEPAD-IPPF, notamment de nouveaux partenaires de développement ; des contributions de pays et institutions d’Afrique, tels que les banques régionales de développement, les fonds de pensions, les fonds fiduciaires et les fondations, entre autres.
Proposer des mesures et modalités innovantes pour une mobilisation renforcée des ressources et des investissements, afin d’appuyer les activités et les projets du NEPAD-IPPF.
Réaliser des études et des analyses pour démontrer l’optimisation des ressources en invitant des contributeurs potentiels à participer aux activités du NEPAD-IPPF.
Contribuer à renforcer la coordination, le dialogue et les négociations avec les partenaires de développement, les bénéficiaires, les bailleurs de fonds et promoteurs de projets et autres parties prenantes concernant la planification, les politiques, la gouvernance et les réformes en matière de développement et de financement des projets d’infrastructure.
Préparer des notes d’information, présentations, déclarations, allocutions et divers rapports sur les questions liées aux activités du NEPAD-IPPF, tels que requis de temps en temps et participer aux conférences, ateliers et séminaires de formation sur les questions liées à la préparation et à l’élaboration des projets et aux infrastructures de manière générale ; et
S’acquitter d’autres responsabilités pertinentes qui pourraient lui être confiées de temps en temps.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables
Au moins un master ou un diplôme équivalent en communication, administration publique, développement international, mass-média, journalisme.

Au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente en : i) communication et médias ; ii) connaissance spécifique et approfondie de la problématique du développement en Afrique ; iii) expérience avérée en gestion des partenariats avec différentes parties prenantes ; iv) expérience de la mobilisation des ressources pour les activités de développement.

Capacité avérée à travailler efficacement avec les gouvernements, les CER et autres organisations/institutions régionales et nationales, les bailleurs de fonds, ainsi que le secteur privé sur les questions liées à la coordination de l’aide, au développement et au financement.

Capacité à concevoir, coordonner et diriger des événements médias et de générer des produits médias et institutionnels.

Capacité avérée à diriger des équipes professionnelles techniques et à utiliser les talents et l’expertise des membres de l’équipe de manière productive en vue d’atteindre les objectifs souhaités.

Excellentes compétences en établissement de réseaux, expérience avérée et résultats satisfaisants dans la collaboration avec les promoteurs, les organismes d’exécution de projets, les bailleurs de fonds, les acteurs concernés des secteurs public et privé et la société civile.

Bonne maîtrise des questions socioéconomiques et environnementales liées aux projets d’infrastructure et expérience de la collaboration avec les ONG.

Bonnes capacités d’écoute et de communication, notamment aptitude avérée à présenter des idées et les faire adopter et capacité à prendre des décisions efficaces et opportunes, notamment capacité à initier et à gérer des innovations et le changement.

Maîtrise de l’utilisation des logiciels standards (Word, Excel, PowerPoint, Access).

Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais et/ou en français. Une connaissance pratique de l’autre langue serait un atout supplémentaire.

-------------------------------------------------
Comment postuler
Les dossiers de candidature ne seront pris en compte que s’ils sont accompagnés d’un curriculum vitae (CV) complet indiquant les qualifications et l’expérience pertinentes et enregistrés dans le système DACON de la BAD (www.afdb.org ). Les candidats doivent soumettre leurs demandes en indiquant le numéro de l’avis de vacance de poste « Consultant/NEPAD-IPPF/16/01 » dans l’objet de leur courriel à : Chef de division – NEPAD-IPPF : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Les courriels ne feront pas l’objet d’un accusé de réception et les candidats ne doivent pas chercher à assurer le suivi de leurs dossiers.
Durée du contrat:
Mission d’un an

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet joint seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances, et les candidatures féminines sont vivement encouragées: www.afdb.org/jobs

Titre du poste: Secrétaire Général
Grade: EL4
Poste N°: 50063800
Référence: ADB/16/ 009
Date de publication: 01/03/2016
Date de clôture: 21/03/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

La BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).

Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable.

Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013‑2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier ont été identifiés, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.
Fonctions et responsabilités

Le Secrétaire général rend compte directement au Président et supervise le Secrétariat général, qui assure des services de secrétariat aux Conseils des gouverneurs et aux Conseils d’administration. Le Secrétaire général est chargé de planifier, diriger et coordonner le fonctionnement au quotidien du Secrétariat général (SEGL) et d’autres responsabilités qui incluent, mais sans y être limitées, les fonctions suivantes :

1.  Fournir des services consultatifs au Président et à la Haute direction de la Banque, d’une part, et œuvrer à la recherche du consensus – aussi bien formel qu’informel – concernant les questions dont sont saisis les Conseils.

2.  Assurer un appui administratif et des services de secrétariat au Conseil d’administration, aux gouverneurs de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement.

3.  Assurer la coordination des relations statutaires avec les gouvernements des pays membres et les Conseils des gouverneurs.

4.  Diriger et superviser les activités relatives à la reproduction, la publication, la conservation et la distribution des documents internes de la Banque.

5.  Assurer la gestion et la conservation des archives centrales et superviser l’utilisation des sceaux de la Banque.

6.  Vérifier, contrôler et assurer le respect par le Groupe de la Banque des obligations et des droits stipulés dans les accords et les conventions signés avec les États membres, les gouvernements et les organisations internationales.

7.  Planifier, diriger et superviser la traduction de tous les documents officiels et les services d’interprétation pour les réunions du Conseil des gouverneurs, des administrateurs et des unités organisationnelles.

8.    S’assurer que des services de protocole et d’appui connexes efficaces sont fournis aux membres du personnel élus de la Banque, ainsi que d’autres services administratifs connexes au personnel de la Banque.
Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

1.  Etre titulaire au moins d’un master (ou DEA/DESS) ou d’un diplôme équivalent en sciences politiques, droit, gouvernance des entreprises, administration des affaires ou dans des disciplines connexes.

2.  Avoir au moins quinze (15) années d’expérience pertinente et vérifiable acquise dans le domaine de la gouvernance d’entreprise et/ou de la gestion des Conseils d’administration ou dans des domaines pertinents, dont les huit (08) dernières années à un poste de direction.

3.  Avoir une compréhension avérée des questions de gouvernance et de protocole et du rôle des Conseils dans les institutions multilatérales de développement et les questions liées à l’efficacité des Conseils.

4.  Avoir l’expérience de la gestion des accords avec les pays hôtes et des relations avec les gouvernements et la communauté diplomatique.

5.  Avoir une excellente compréhension des politiques et stratégies des institutions multilatérales de développement, ainsi que des questions opérationnelles et du rôle des Conseils et des gouverneurs dans ces processus.

6.  Avoir une capacité avérée à prendre prudemment des risques de gestion, ainsi que des décisions efficaces, opportunes et bien définies.

7.  Faire preuve de capacité à mettre en place et diriger des équipes motivées et engagées à travers les différentes frontières fonctionnelles et à utiliser les talents et l’expertise des membres de l’équipe de façon productive.

8.  Avoir de solides compétences managériales, interpersonnelles et de communication, ainsi que de solides compétences de négociation et la capacité de réfléchir de manière stratégique.

9.  Avoir une grande capacité d’écoute et être capable de communiquer efficacement avec des organes de surveillance tels que le Conseil d’administration et le Conseil des gouverneurs, ainsi qu’avec les responsables de la Haute direction de la Banque et les hauts fonctionnaires des États.

10. Avoir une capacité à réfléchir de manière stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme pour le perfectionnement professionnel du personnel en accord avec les priorités stratégiques.

11. Démontrer une aptitude à inspirer, créer et maintenir l’engagement et l’excellence professionnelle au niveau du personnel.

12. Avoir de bonnes capacités de négociation et une aptitude à communiquer efficacement à l’oral et à l’écrit en anglais et/ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue.

--------------------------
Postuler

Le Groupe de la Banque africaine de développement a choisi le cabinet Russell Reynolds Associates pour l’aider dans ce recrutement. Pour postuler, veuillez envoyer un Curriculum vitae (CV) complet, ainsi qu’une lettre de motivation décrivant brièvement votre expérience et vos compétences correspondant aux exigences du poste, à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , en incluant l’intitulé du poste et le numéro d’avis de vacance de poste ADB/16/009 dans l’objet, ou veuillez consulter l’adresse suivante : www.rraresponses.com

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet joint seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances, et les candidatures féminines sont vivement encouragées: www.afdb.org/jobs

Titre du poste: Spécialiste en communication (Rédacteur /Éditeur de discours du Président)
Grade: PL3
Poste N°: 50065058
Référence: ADB/16/035
Date de publication: 01/03/2016
Date de clôture: 21/03/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs


LA BANQUE:

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier ont été identifiés, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE POSTE :


Le Département de la Communication et des Relations Extérieures (CERD) assiste les Conseils d'administration, la Direction et le personnel dans la définition et l'exécution des politiques, des stratégies et des programmes généraux de communication de la Banque dans le but de faciliter la capacité de l'institution à mobiliser l'appui de ses actionnaires, de ses divers partenaires et parties prenantes en faveur  des opérations du Groupe de la Banque. Son rôle consiste également à publier les événements et les communications institutionnelles de la Banque et à fournir des services destinés à assurer l’accès du public aux informations concernant les activités de la Banque.  Elle doit permettre une meilleure compréhension et un meilleur échange d’informations  sur la  manière dont l’institution est perçue à l’intérieur et à l’extérieur de la Banque.

Le spécialiste en communication (Rédacteur de discours/Editeur du Président) dirigera la rédaction des discours qui présentent la vision et les idées d’un Président appelé à faire un grand nombre de discours  aux plans tant interne qu’international. En plus des membres du Conseil et du personnel de la Banque, les  principales audiences incluent les gouverneurs de Banque, les responsables publics, les responsables des secteurs publics et privés, la communauté des donateurs internationaux, les corps diplomatiques et professionnels, les organismes de la société civile, et les responsables des milieux universitaires. Le rôle du  rédacteur de discours du Président consiste également à rédiger, à éditer et à réviser les documents officiels qui reprennent les messages  du Président.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Directeur de Cabinet du Président, le Spécialiste en communication (Rédacteur /Editeur de discours du Président) remplit les fonctions suivantes:

1.  Fixer les objectifs de communication du Cabinet du Président à moyen et long terme, aussi bien avec la haute direction de la Banque que le reste du monde;  aider à la préparation des budgets en vue de réaliser efficacement les objectifs définis;

2.  Rédiger, éditer et corriger les discours et les déclarations pour le Président ; recueillir et analyser les faits, les déclarations  ainsi que toutes les communications adressées au Président ou émanant de lui ; préparer et/ou passer en revue les déclarations officielles pour le Cabinet du Président;

3.    Identifier de manière proactive les thèmes et les audiences cibles pour lesquels le Président devrait faire des déclarations publiques tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la  Banque;

4.  Collaborer étroitement avec l'Unité des services linguistiques de la Banque afin  d’assurer  la bonne qualité des discours et des  documents traduits;

5.  Assembler, passer en revue et faire la synthèse des  messages clés de diverses publications, y compris les rapports de politique, les journaux, les articles de magazine, le rapport annuel, et d’autres périodiques;

6.  Contribuer par des rapports écrits périodiques au suivi, par le Cabinet du Président, des questions stratégiques et engagements contenus dans les discours et les déclarations, en conformité avec la mission du Président;

7.  Coordonner et traiter les demandes d’information et de documentation adressées au Cabinet du Président par les différents groupes d'intérêt au sein de la Banque, ainsi que les groupes et organisations externes;

8.  Déterminer, en collaboration avec l'équipe de communication de la Banque, le contenu, la formulation, et la présentation appropriés des informations/communications à l’intention des diverses audiences à l’intérieur et à l’extérieur de la Banque;

9.  Collaborer étroitement avec l'équipe de communication de la Banque comme agent de liaison pour toutes les communications écrites destinées aux médias et concernant le Président.
Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

1.  Avoir au moins un Master 2/DEA/DESS ou un diplôme équivalent en communication,  langues et  linguistique, relations internationales ou disciplines connexes;

2.  Avoir au minimum 7 années d'expérience dans un poste similaire;

3.  Solide expérience rédactionnelle et de la communication en anglais. La connaissance du français est un avantage ;

4.  Excellentes aptitudes en relations interpersonnelles ;

5.  Expérience professionnelle dans un environnement similaire (Institution financière internationale ou banque multilatérale de développement);

6.  Excellentes aptitudes et expérience pratique en rédaction, recherche, presse écrite et universitaire; expérience avérée en matière de publications de qualité et d’articles sur des thèmes variés; aptitude à travailler  vite et bien;

7.  Intégrité, indépendance et capacité de travailler sous pression; excellentes aptitudes organisationnelles, analytiques et de communication;

8.  Aptitude à utiliser les logiciels standards de la Banque (Excel, Word, PowerPoint).

---------------------
Postuler

Le Groupe de la Banque africaine de développement a choisi le cabinet Russell Reynolds Associates pour l’aider dans ce recrutement. Pour postuler, veuillez envoyer un Curriculum Vitae (CV) complet, ainsi qu’une lettre de motivation décrivant brièvement votre expérience et vos compétences correspondant aux exigences du poste, à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , en incluant l’intitulé du poste et le numéro d’avis de vacance de poste ADB/16/035 dans l’objet, ou veuillez consulter l’adresse suivante : www.rraresponses.com

Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet joint seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances, et les candidatures féminines sont vivement encouragées: www.afdb.org/jobs


La Banque africaine de développement et le gouvernement sénégalais s’accordent sur l’essentiel d’un programme infrastructurel routier qui intègre aussi les activités des populations locales.

Ce financement va servir à renforcer l’efficacité de la dépense publique et la transparence budgétaire au Tchad pour réduire les inégalités sociales. Le projet d’appui aux réformes des finances publiques milite en faveur de l’élargissement de l’assiette fiscale et du renforcement des capacités de régies financières pour à terme réduire la dépendance du budget de l’Etat vis-à-vis des recettes du secteur pétrolier.

Titre du poste: Chargé(e) des achats en chef, CGSP.2
Grade: PL.3
Poste N°: 50051100
Référence: ADB/15/178
Date de publication: 10/12/2015
Date de clôture: 29/12/2015

Objectifs
La Division des achats institutionnels (CGSP.2) assume les responsabilités stratégiques, opérationnelles et de supervision de l’exécution des achats institutionnels au sein de la Banque. Sous l’égide du Département des services généraux et des achats (CGSP), CGSP.2 est chargée de la formulation, de la mise en œuvre et de l’évaluation des procédures et pratiques relatives à la passation de marchés et à la conclusion de contrats de biens, travaux et services pour les opérations internes de la Banque, financés dans le cadre des budgets administratif et d’équipement de la Banque.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du chef de division, le/la titulaire assumera les fonctions suivants :

  • Prendre les décisions pour les cas d’achats complexes de plus de 100 000 UC jusqu’à 150 000 UC et fournir des conseils sur les questions d’achats de plus de 150 000 UC.
  • Fournir des avis d’expert sur les achats internes à toutes les unités organisationnelles de la Banque ;
  • Piloter l’évaluation de l’efficacité des processus d’achat et proposer des modifications à la politique. Mettre en place des documents et des systèmes d’application et des systèmes pour l’opérationnalisation de la politique (directives, manuels, dossiers-types d’appel d’offres, directives d’achat, renforcement des capacités, processus informatiques, etc.) ;
  • Diriger les analyses de dépenses des achats et la préparation des rapports de la Direction. Identifier les faiblesses et proposer les améliorations requises dans les achats la Banque, ainsi que des améliorations dans la qualité des services ;
  • Assurer le leadership et l’orientation technique pour les autres membres du personnel professionnel et d’appui dans le domaine des achats institutionnels ;
  • Résoudre les questions d’achat complexes tels que : les litiges portant sur des montants importants, l’interprétation des règles et directives dans des cas non prévus dans les manuels en vigueur, l’approbation des termes de référence pour des cahiers de charge complexes, etc. ;
  • Diriger les négociations et les travaux préparatoires que nécessite l’approbation des contrats. Piloter les études de marché locales et internationales, l’achat des services à haut risque (exemple, les services de sécurité) et les achats à montants élevés ;
  • Piloter la préparation des plans d’achat annuels et à long terme et en superviser la mise en œuvre ;
  • Préparer le programme de travail de l’équipe, les estimations budgétaires pour la passation de marchés nécessaires à la Banque ; rendre compte de l’utilisation du budget et de l’état d’avancement du programme ;
  • Assurer la formation du personnel de la Banque en matière d’achats institutionnels. Concevoir et préparer le matériel de formation sur les achats institutionnels pour le personnel de la Banque au siège et dans les bureaux extérieurs ;
  • Diffuser les informations relatives aux achats aux milieux d’affaires locaux et internationaux ;
  • L’évaluation des systèmes d’achat informatisés existants et proposer des améliorations visant l’adoption de pratiques optimales et l’introduction de nouvelles technologies ;
  • Analyser et tirer des conclusions et des leçons sur les performances des fournisseurs pour aider la Direction de la Banque à élaborer des directives pour le recrutement et l’utilisation future des fournisseurs.


Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

  • Être titulaire d’un diplôme de Master 2,  du DEA, du DESS ou d’un diplôme équivalent en administration des affaires, administration publique, commerce, droit ou autres disciplines connexes.
  • Avoir suivi des formations professionnelles dans le domaine des achats et/ou de la passation des marchés.
  • Un minimum de sept (7) années d’expérience pertinente acquise de manière progressive en achats, gestion de la passation des marchés et administration est requis. L’expérience en supervision, de préférence dans une équipe internationale ou multiculturelle, est requise. L’expérience en gestion des achats et des passations de marchés dans une organisation internationale publique est vivement souhaitée.
  • Une expérience pratique dans différents lieux/bureaux constitue un atout. L’expérience professionnelle sur un large portefeuille de domaines d’achat, comme la construction, la technologie de l’information, les services de conférence, la prestation de services et/ou les services constitue un atout.
  • Jouir d’une expérience pertinente dans la formulation et la mise en œuvre des politiques et stratégies spécifiques aux achats publics.
  • Avoir de bonnes aptitudes en négociation ; une bonne connaissance des techniques et pratiques des achats, la maîtrise des systèmes d’achat, posséder de solides connaissances en calcul et planification.
  • Être un communicateur dynamique, efficace, démontrer de bonnes compétences pour le travail en équipe, être axé sur les résultats, être porté sur le service à la clientèle, avoir des compétences analytiques et la capacité de travailler de façon transversale et sous pression.
  • Être apte à utiliser les applications logicielles couramment utilisées à la Banque (Word, Excel, Access, MS Projets et PowerPoint). L’expérience du travail avec un système ERP, comme SAP, est un atout.
  • Être capable de communiquer et d’écrire efficacement en français ou en anglais et avoir une bonne connaissance pratique de l’autre langue.






Titre du poste: Assistant(e) en gestion des archives
Grade: GS-7
Poste N°: 50068816
Référence: ADB/15/177
Date de publication: 09/12/2015
Date de clôture: 29/12/2015

Objectifs

La Division des achats institutionnels (CGSP.2) assume les responsabilités stratégiques, opérationnelles et de supervision de l’exécution des achats institutionnels au sein de la Banque. Sous l’égide du Département des services généraux et des achats (CGSP), CGSP.2 est chargée de la formulation, de la mise en œuvre et de l’évaluation des procédures et pratiques relatives à la passation de marchés et à la conclusion de contrats de biens, travaux et services pour les opérations internes de la Banque, financés dans le cadre des budgets administratif et d’équipement de la Banque.

Le titulaire du poste devra créer et mettre à jour des systèmes et procédures d’archivage et de gestion des archives et des dossiers (physiques et électroniques) générés dans la Division des achats institutionnels, permettre une récupération rapide et en temps opportun des dossiers et assurer la cohérence des données de référence.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision directe du chef de division et du chargé des systèmes d’achat TI, le/la titulaire assumera les fonctions suivantes :

tenir les dossiers physiques et électroniques des activités d’achat en conformité avec les politiques concernant les vérifications à rebours ;
assurer l’enregistrement et le classement des divers notes de service, formulaires et résultats d’évaluation ;
apporter son assistance à la mise en place et la mise à jour des systèmes de connaissances et d’enregistrement (par exemple DARMS, Share Point, etc.) et des procédures pour le classement et la gestion des documents d’acquisition en conformité totale avec la politique de la Banque en matière de divulgation des informations. Veiller à ce que le système soit facile à utiliser et permette une recherche et un accès facile aux documents, de partout, pour le bon déroulement des opérations d’achat ;
apporter son assistance pour faciliter l’accès en temps voulu à l’ensemble des dossiers d’achat suite aux demandes et observations des auditeurs ;
aider à la mise en place et à la mise à jour de la base de données de gestion des fournisseurs ;
aider à la mise en place et à la mise à jour de l’application d’achat en ligne SRM afin de faciliter les processus d’achat « électronique» ;
contribuer à la gestion des données du matériel (MDM), en assurant le contrôle de l’assurance-qualité pour la tenue des données de base ;
effectuer la réconciliation périodique des données enregistrées dans le système ;
créer des modèles analytiques à l’aide d’applications ou de tableurs ;
compiler et tenir des registres statistiques pour répondre aux exigences d’archivage des activités des achats institutionnels ;
participer aux projets de la division relatifs à l’amélioration de la qualité des données ou à l’amélioration et l’automatisation des rapports périodiques ;
aider, le cas échéant, à entreprendre diverses activités de gestion de la clientèle.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Être titulaire au moins d’une Licence, d’une maîtrise ou d’un diplôme équivalent en documentation, archivage, systèmes de gestion de documents TI ou autres disciplines connexes.
Avoir au moins cinq (5) années d’expérience pertinente acquise de manière progressive, ainsi qu’une connaissance pratique de l’environnement des organisations internationales.
Jouir de solides compétences en services à la clientèle et en relations interpersonnelles, avoir de bonnes compétences organisationnelles et en planification, être capable de faire face à une multiplicité de tâches, avoir le souci du détail et être capable de travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire.
Avoir de solides connaissances des principes, des pratiques et de la déontologie de la profession d’archiviste.
Faire preuve de solides compétences techniques dans l’exécution de programmes et de services de gestion des archives (notamment la saisie, l’organisation, la description, la fourniture d’accès, le stockage, la protection et l’élimination des documents), tant pour des archives physiques qu’électroniques.
Posséder de très bonnes compétences analytiques et maîtriser parfaitement l’utilisation des applications logicielles couramment utilisées à la Banque (Word, Excel, ECM DARMS, SAP).
Posséder de bonnes compétences en saisie informatique.
Faire preuve d’un esprit d’initiative poussé, de discrétion pour garantir la confidentialité, d’enthousiasme et d’esprit d’équipe.
Avoir d’excellentes aptitudes en communication écrite et verbale en anglais et/ou en français, et avoir une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

NB : Ce poste n'ouvre pas droit aux clauses et conditions de recrutement international. (Le titulaire du poste sera considéré comme membre du personnel local et n’aura pas le statut de fonctionnaire international).

Soutenue par des investissements publics à large échelle, il devrait s’établir à 5,8% au cours de l’exercice 2015-2016, selon les estimations de l’institution financière internationale.

Page 2 sur 5

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en