Vendredi, 05 Août 2016 11:13

Accord de partenariat économique : le Cameroun s’arrime et applique le démantèlement tarifaire

Port de Douala Port de Douala

Les entreprises camerounaises mises à niveau s’apprêtent à bénéficier du marché européen. Elles attendent plus de stimulus.

Les produits importés de l’Union européenne depuis le 4 août bénéficient de certaines préférences suite à l’Accord de partenariat économique d’étape signé, APE, en juillet 2014 avec le Cameroun. Un décret de chef de l’Etat du Cameroun confirme ce démantèlement tarifaire. De manière progressive « le taux de réduction applicable sera de 25% par an sur une période de quatre ans » pour les produits du premier groupe. Notamment les produits pharmaceutiques, engrais, pesticides, tourteaux, papier journal, livres, brochures, journaux, etc.

Le démantèlement effectif, les PME camerounaises se sont mises «à niveau d’un point de vue stratégique pour pouvoir bénéficier de l’immensité d’un marché potentiel de 26 pays », à en croire un opérateur économique. Pour autant, les PME se situent encore « dans la phase d’identification des potentiels partenariats à conclure dans ces nouveaux marchés », précise-t-il.

Le CEO AZA Group, François Xavier Tembiwa, va pour l’instant se contenter d’observer « ce que le marché européen offre en termes de machines de fabrication parce que c'est tout ce que nous voulons vraiment importer ». Surtout que la Chine applique des « options beaucoup moins chères, bon prix pour une économie embryonnaire comme celle du Cameroun », relève le manager de AZA Group.

En attendant plus de stimulus, l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun, Asroc, pour profiter des opportunités de l’APE, devra « continuer à travailler dans le sens de la réduction des charges de production et de l’amélioration continue de la qualité des huiles végétales raffinées et du savon de ménage » produits « pour être compétitive, pouvoir toujours exporter d'abord dans la sous région et par la suite dans les pays de l'Union européenne », souligne le secrétaire général de l’Asroc, Jacquis Kemleu.

À travers le Bureau de mise à niveau et Plan d'infrastructures qualité de l'Afrique centrale, l'Union européenne prépare les entreprises camerounaises à « compétir au même rang que les entreprises européennes ».

Par Charles Nwanochi avec Cameroon-Tribune

Lu 422 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
144,4 USCT /kg
SUCRE
294,99 $ /tonne
22/02/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 700 FCFA
SAFACAM 28 900 FCFA
SEMC
61 998 FCFA
22/02/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en