Jeudi, 26 Mars 2015 15:04

Côte-d’Ivoire: Le pays lorgne une croissance à deux chiffres en 2015

Le PM ivoirien Daniel Kablan Duncan  est optimiste Le PM ivoirien Daniel Kablan Duncan est optimiste

Pour atteindre cet ambitieux objectif, le gouvernement mise sur une importante transformation de son économie et une diversification de son secteur agricole.

 

Au cours des quatre dernières années, la Côte-d’Ivoire a connu un regain de croissance économique. Portée par les exportations agricoles notamment le cacao (premier producteur mondial avec une récolte historique en 2014) et la noix de cajou (deuxième producteur mondial) et surtout les investissements publics à travers la construction d’infrastructures, elle s’est établie à environ 9% de 2012 à 2014.

La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria, qui sort à peine de près d’une décennie de guerre civile marquée par des troubles sociopolitiques, n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Selon les autorités ivoiriennes, la croissance du pays devrait rester élevée au cours des prochaines années. « Nous sommes ambitieux en Côte-d’Ivoire. Nous voulons atteindre une croissance à deux chiffres », a confié le Premier ministre ivoirien  Daniel Kablan Duncan à l’AFP en marge l’Africa CEO Forum tenu récemment à Genève en Suisse.

Pour atteindre cet ambitieux objectif, la Côte-d’Ivoire mise cette année sur une importante transformation de son économie et une diversification de son secteur agricole qui représente environ 2/3 de son économie.

Le pays entend ainsi accroître sa capacité de broyage de la fève de 35% du cacao transformés localement à au moins 60% avant 2020.

Dans les autres secteurs, la Côte-d’Ivoire aspire à relancer sa production minière, notamment celle de l’or qui est partie de 8 tonnes en 2012 à 18 t en 2014, et celle du pétrole, 40 000 b/j.

Le gouvernement a plus que jamais triplé le nombre de permis d’exploration depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara, dans le but « d’encourager les compagnies pétrolières à prospecter dans ses eaux » et « dans l’espoir qu’elles y découvrent des réserves voisines de celles trouvées au large du Ghana ».

Par ailleurs, la construction d’infrastructures va bon train. Et face au besoin croissant en électricité dans le pays, le gouvernement entend faire passer la puissance électrique installée de 2 000 MW cette année (1 650 en 2014) à 4 000 MW d'ici 2020.

Pour financer ses nombreux projets, l’Etat ivoirien a souscrit en février 2015 à un emprunt euro-obligataire d’au moins 1 milliard de dollars, après avoir déjà collecté 750 millions de dollars en juillet 2014 sur les marchés financiers internationaux.

Par Joseph Samuel Zoé

Lu 1746 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en