Titre du poste: Chef de Division - Passation de Marchés (pour les Régions Est, Sud et Nigeria)

Date de publication: 29/01/2018

Date de clôture: 09/02/2018

Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux. Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – Top 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence principale (SNVP) est chargée d'appuyer le Président dans la gestion quotidienne du Groupe de la Banque pour atteindre son objectif stratégique et promouvoir une culture de la performance alignant tous les processus et les systèmes afin d'obtenir des résultats à fort impact. La Vice-présidence principale (SNVP) fera preuve d'un leadership efficace et d'une capacité de coordination exceptionnelle pour veiller à la mise en œuvre et au suivi des décisions institutionnelles clés, ainsi qu'à l'identification de mesures correctives et actions nécessaires. La SNVP pilotera les processus concernant les discussions et les prises de décision de la Haute direction, ainsi que l'exécution des décisions clés du Conseil d'administration et de la Haute direction.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Département de la gestion financière et fiduciaire se compose de quatre (4) divisions, dont deux (2) chargées de la passation des marchés et deux (2) de la gestion financière. Leurs principales activités consistent à fournir un appui aux complexes des opérations pour s’assurer que les ententes fiduciaires respectent les politiques et procédures fiduciaires de la Banque (passation de marchés, gestion financière) et contribuer à une exécution efficace, ainsi qu'à une optimisation des ressources dans les projets financés par la Banque.

LE POSTE :

Le Chef de la Division de la passation des marchés pour les régions Nord, Ouest et Centre est basé au Siège et rend compte au Directeur du Département de la gestion financière (SNFI). Le Chef de division assurera un leadership professionnel en veillant à réaliser une performance de qualité quant au respect des politiques et procédures respect des politiques et procédures de passation de marchés de la Banque dans les opérations de prêt ; et en assurant des travaux de diagnostic de qualité et le dialogue avec les pays, qui sont conçus pour appuyer la mise en place des systèmes de passation des marchés publics dans les pays membres régionaux.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Directeur de SNFI, le Chef de la Division de la passation de marchés s'acquittera des fonctions suivantes :

1.    Assurer le leadership et la supervision de tous les aspects liés à la passation des marchés ;

2.    Définir le programme de travail et le budget de la division, et notamment les objectifs de performance du personnel et fournir régulièrement des commentaires, l'encadrement et l'évaluation des performances définis ;

3.    Planifier et établir l'ordre de priorité dans les activités de passation de marchés et le communiquer aux chefs de projet, aux responsables pays et au Chef des opérations régionales chargé de l'appui à la mise en œuvre ;

4.    Veiller à la participation effective du personnel de la passation de marchés à l'ensemble des activités du cycle de projet dans leurs régions respectives, y compris l'élaboration des cadres stratégiques nationaux ; les missions de préparation, d'évaluation, de supervision et d'achèvement des projets dans le but d'assurer la « qualité des travaux à l'entrée » et l'exécution efficace des opérations du point de vue de la passation des marchés ;

5.    Assurer un leadership technique dans le domaines de la passation de marchés en réalisant des performances de qualité sur le respect des politiques et procédures de passation de marchés de la Banque dans les opérations de prêt ; y compris la conduite des activités de passation de marchés et d'évaluation de la capacité de gestion des risques dans les opérations financées par la Banque aux niveaux des pays et des entités pour s'assurer que les mesures d'atténuation du risque sont intégrées dans la conception des projets/programmes ;

6.    Conduire les initiatives visant à préparer l'évaluation des systèmes de passation de marchés des emprunteurs et le dialogue avec les pays pour entériner et mettre en œuvre le plan d'action qui en ressort afin de mettre en place des systèmes de passation de marchés efficaces dans les pays membres régionaux ;

7.    Donner des conseils techniques, en particulier sur le risque élevé et des problèmes/plaintes liées à la passation des marchés complexes, dans le cadre des politiques et des directives de la Banque, aux équipes de projets, aux spécialistes de la passation de marchés des pays et aux organes d'exécution en ce qui concerne les activités de passation de marchés dans le cadre des projets et programmes des régions qui sont sous sa responsabilité ;

8.    Contribuer à l'élaboration de la stratégie et des outils de formation en matière de passation de marchés pour le personnel et les clients de la Banque dans le but de renforcer les capacités de passation de marchés afin de garantir une mise en œuvre efficace des projets/programmes financés par la Banque ;

9.    Contribuer à la préparation des rapports sur la performance des activités de passation de marchés des régions placées sous sa responsabilité, ainsi que des rapports annuels d'examen sur l'application des politiques de passation de marchés de la Banque dans le cadre des opérations qu'elle finance ;

10.   Poursuivre la mise en place du programme d'action de l'efficacité de l'aide en appuyant l'utilisation des systèmes de passation de marchés des pays dans les opérations financées par la Banque et en facilitant l'harmonisation des pratiques des donateurs dans les régions sous sa responsabilité ;

11.   Diriger les aspects concernant la passation des marchés dans des nouveaux domaines d'activités et fournir des informations pertinentes sur les problèmes d'ordre général et spécifique des pays au personnel sectoriel et régional ;

12.   Coordonner la participation du personnel en charge de la passation de marchés aux réunions de coordination des donateurs dans les régions placées sous sa responsabilité ; en représentant notamment la Banque dans les ateliers régionaux portant sur la passation de marchés et dans d'autres forums pertinents ; et

13.   Superviser, guider et encadrer le personnel chargé de la passation de marchés sous sa responsabilité.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

1.    Au moins un Master ou un diplôme équivalent en ingénierie ou en administration des affaires ou en droit ou en économie ;

2.    Au moins huit (8) années d'expérience pertinente, dont trois (3) à un poste d’encadrement, dans la fourniture d'assistance et de conseils en matière de passation de marchés liés à la préparation et à la mise en œuvre des projets et programmes financés par la Banque ou toute autre institution similaire dans les pays en voie de développement ;

3.    Bonne maîtrise de la politique et des procédures de passation de marchés de la Banque africaine de développement ou d'autres banques multilatérales de développement ;

4.    Expérience du travail dans des banques multilatérales de développement ou des institutions de développement internationales ;

5.    Expérience dans l'appui aux opérations du secteur privé ;

6.    Bonne maîtrise et solide expérience pratique en matière d'acquisition des biens et des travaux et des services de consultant conformément aux conditions de financement des donateurs et connaissance de la politique d'acquisitions de la Banque ;

7.    Capacité à faire preuve de flexibilité, d'ouverture d'esprit et d'intégrité, et à mettre en avant les clients et les résultats afin d'atteindre les objectifs de la Banque et des emprunteurs ;

8.    Compétences efficaces en matière de consultation et de conseils susceptibles d'aider le personnel sectoriel et les emprunteurs à prendre confiance et aptitude à traiter les problèmes liés à la passation des marchés ;

9.    Solide compétences dans la planification, l'organisation et la gestion du temps ;

10.   Excellentes aptitudes analytiques ;

11.   Bonnes compétences de réseautage et de jugement requises pour la gestion des relations professionnelles avec les spécialistes de la passation de marchés et des secteurs travaillant dans les régions ;

12.   Capacité avérée à servir de mentor pour les membres du personnel moins expérimentés ;

13.   Compétences dans la supervision et la gestion efficace de la mise en œuvre des projets et programmes ;

14.   Capacité à faire preuve d'innovation et de créativité ;

15.   Compétences en communication ;

16.   Compétences dans l'orientation client ;

17.   Capacité à résoudre les problèmes ;

18.   Aptitudes au travail d'équipe et sens des relations ;

19.   Compétences dans l'efficacité opérationnelle ;

20.   Capacité à communiquer efficacement à l'écrit comme à l'oral en anglais et aptitude à travailler en français;

21.   Maîtrise de l'utilisation des applications courantes de MS Office (Word, Excel, Access et PowerPoint) et SAP, de préférence.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d'écran indiquant le problème à : HR Direct Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Cette loi de finances expliquée et présentée au patronat le 5 janvier à l'initiative de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, limite jusqu'au 31 décembre 2019 la taxe spéciale d’équipement à tel enseigne que les opérateurs économiques vont s'ajuster pour mener en toute tranquillité et sérénité leurs activités.

Les fonds que vient d’octroyer l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, FAO, vont permettre de soutenir la filière avicole et sauvegarder la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population ivoirienne. Ce soutien entre dans le cadre du projet d’Assistance d’urgence pour le contrôle des foyers d’Influenza Aviaire.

Selon Ecobank, la Côte d’Ivoire est en voie de réaliser une production record au cours de la campagne cacaoyère 2014/2015 qui s’achève dans six semaines.

Du fait du soutien financier du projet de l'Organisation centrale des producteurs-exportateurs d'ananas bananes, l’embellie se maintient. Les jeunes producteurs bénéficient d’un accompagnement dans le cadre dudit projet. Des hectares et des espaces cultivables sont mis à leur disposition pour la création des exploitations.

A la faveur de la visite de travail de sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc en Côte d’Ivoire, les gouvernements ivoirien et chérifien prouvent leur détermination à impulser le développement. Ils font appel au secteur privé pour maintenir le cap. D’où les signatures de conventions et de protocoles d’accord.

Ce plan va être mis en œuvre dans les anciennes zones de culture. Les autorités vont en explorer de nouvelles. Il est question d’y installer 9 huileries à capacité modulable, d’œuvrer à l'encadrement des agriculteurs, au désenclavement des zones de production et au renforcement du cadre institutionnel et réglementaire.

Le Salon internationale de l’agriculture et des ressources animales, SARA 2015, qui se déroule du 3 au 12 avril dans la capitale ivoirienne est organisé à cet effet.

Des conventions de prêts ont récemment été signées entre Afremximbank et quatre entreprises publiques ivoiriennes.

Une étude publiée le 16 février 2015 par le cabinet Deloitte, prévoit le chiffre de 350 millions d’appareils connectés sur le continent africain d’ici deux ans.

Page 1 sur 2

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en