Interview de la semaine FluxEcoAfrique est le site de référence en matière d’information économique et de veille stratégique en Afrique http://fluxecoafrique.com Wed, 26 Jul 2017 22:25:35 +0000 Joomla! 1.5 - Open Source Content Management fr-fr Pr. Kengne Fodouop:"La ville durable interculturelle constitue la ville de demain" http://fluxecoafrique.com/index.php/actualite/interview-de-la-semaine/item/1194-pr-kengne-fodouopla-ville-durable-interculturelle-constitue-la-ville-de-demain http://fluxecoafrique.com/index.php/actualite/interview-de-la-semaine/item/1194-pr-kengne-fodouopla-ville-durable-interculturelle-constitue-la-ville-de-demain Pr. Kengne Fodouop:
Le président du comité national de géographie du Cameroun indique qu'il faut ériger chaque espace de la ville, chaque projet du territoire, en un processus d’éducation au développement durable et au dialogue interculturel.
« Pr. Esoh Elamè montre que la ville durable ne peut pas s’opposer à la ville interculturelle et vice-versa ; il est donc plus raisonnable de parler de ville durable interculturelle en tant qu’une ville disposant d’une Planification stratégique comprenant quatre piliers : la responsabilité interculturelle, la solidarité sociale, l’efficacité économique, la responsabilité environnementale. La ville durable interculturelle constitue la ville de demain, c’est un carrefour du donner et du recevoir. C’est un lieu où il fait bon vivre, c’est un lieu où le développement durable engendre le dialogue, l’échange de bonnes pratiques, de valeurs, de pensées entre communautés culturelles envisagées seulement si les conditions sont réunies pour faire prospérer partout, dans la vie, les expériences consolidées d’éducation formelle etc. Devenir une ville durable interculturelle constitue un véritable projet pédagogique. Car il faut ériger chaque espace de la ville, chaque projet du territoire, en un processus d’éducation au développement durable et au dialogue interculturel. Ce sont ces idées qui ont été rassemblées dans  l’ouvrage intitulé : La ville durable interculturelle, qui compte deux parties, elles-mêmes subdivisée en neuf  chapitres, longs de 268 pages, écrits dans un langage simple, précis, clair, sans jargon compliqué ; un ouvrage à lire et à faire lire ».

Propos recueillis par Franky Tchikantio

  • ville durable
  • Pr Kengne Fodouop
  • dialogue interculturel
    ]]>
    c.nwanochi@fluxecoafrique.com (nwanochi) Interview de la semaine Sun, 23 Jul 2017 02:31:23 +0000