Mardi, 07 Juillet 2015 16:02

Accord de partenariat économique : l’UE et la CEMAC examinent les avancées

Françoise Collet, chef de délégation de l'UE au Cameroun Françoise Collet, chef de délégation de l'UE au Cameroun

L’Union Européenne et les  Etats d’Afrique centrale se préoccupent de l’état d’avancement de l’APE lors du  14ème séminaire régional des milieux économiques et sociaux ACP-UE depuis le 6 juillet à Yaoundé.

L’Accord de partenariat économique, APE, entre l’Union européenne, UE, et les Etats d’Afrique centrale au centre de toutes les préoccupations. Les assises régionales des milieux économiques et sociaux ACP-UE du 6 au 8 juillet  à Yaoundé penchent sur l’état d’avancement des négociations commerciales.

Car il s’agit de parvenir à un APE régional plus global qui devrait remplacer à terme l'accord intérimaire. «Un accord complet qui sera un facteur de développement pour la région et qui favorisera son intégration », fait savoir l’Ambassadeur et Chef de Délégation de l'Union européenne au Cameroun, Françoise Collet.

Or, à la différence des autres sous-régions du continent, les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, Cemac, peinent à s’entendre pour la signature commune de cet accord, supposé améliorer l'intégration des pays en voie de développement dans l'économie mondiale et renforcer la lutte contre la pauvreté.

« Les négociations sur l'APE s'enlisent dans la pratique depuis des années », reconnait le président du comité de suivi UE-ACP Xavier Verboven. Et il est «conscient que c'est un sujet très sensible, d'autant plus que le commerce ne doit pas être une fin en soi, mais faire partie d'une stratégie ayant pour but un développement durable, l'insertion sociale et la réduction de la pauvreté ».

Les assises de Yaoundé se penchent également sur l’implication des organisations de la société civile, OSC, et la manière dont elles devraient être associées dans la signature de l’accord. «Les OSC doivent être impliquées dès les premières étapes dans le suivi des négociations. L'expertise et les intérêts des acteurs économiques, des travailleurs, des agriculteurs, des consommateurs sont certainement utiles pour contribuer au suivi des négociations commerciales », précise M. Verboven.

Le Comité économique et social européen au centre de ce séminaire convie conformément à l’accord de Cotonou les acteurs sociaux à réfléchir sur la contribution de la société civile dans les objectifs de développement durable et le cadre pour l’après 2015 ; au financement du développement ; le rôle de la société civile dans le programme pour l’après développement.

L’Union européenne et l'Afrique centrale négocient depuis 2007 un accord d’étape. Et jusqu’ici, seul le Cameroun l’a signé et ratifié en juillet 2014. Cet accord du reste ouvert à tous les pays de la région sous-région (Gabon, Congo, Tchad, RCA, Guinée Equatoriale), est en application depuis le 4 août 2014.

Par Joseph Samuel Zoé

Lu 2027 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en