Afficher les éléments par tag : Banque africaine de développement

Titre du poste: Assistant comptable – Section de l’information financière et des produits de trésorerie - FFCO.1
Grade: GS-8
Poste N°: 50000716
Référence: ADB/16/095
Date de publication: 15/09/2016
Date de clôture: 04/10/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Le Département du contrôle financier (FFCO) est responsable de toutes les fonctions de contrôle financier du Groupe de la Banque africaine de développement. En tant qu’élément critique de la structure de gouvernance du Groupe de la BAD, il assure la responsabilité première de l'analyse, l'enregistrement et la présentation des opérations financières de toutes les décisions et les opérations effectuées par le Groupe de la BAD.

Division des comptes et fonds spéciaux (FFCO.1)

Le poste de l’assistant comptable se trouve au niveau de la division des comptes et fonds spéciaux (FFCO.1) au sein du Département du contrôle financier. La Division des comptes et fonds spéciaux est responsable du reporting financier du Groupe de la Banque, des fonds bilatéraux et des fonds spéciaux. L’objectif principal de la Division est d’assurer la fiabilité, la pertinence, le respect des délais et la transparence dans le reporting financier des opérations effectuées par le Groupe de la Banque africaine de développement.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Chef de division FFCO.1 et la supervision directe du chef comptable financier -  de la Section de l’information financière et des produits de trésorerie, le titulaire remplira les fonctions suivantes:

Procéder à la réconciliation des souscriptions du capital de la Banque en temps opportun. Assurer la liaison avec la Division de la Trésorerie (FTRY.1) pour assurer la reconnaissance précise et en temps opportun des souscriptions reçues des pays membres. Réconcilier et  apurer tous les comptes d'attente connexes en temps opportun.

Effectuer des contrôles quotidiens sur les affectations comptables relatives aux emprunts et produits dérivés de SUMMIT Business Software vers le grand livre SAP afin d’assurer leur exactitude et exhaustivité. Veiller, en temps opportun, à ce que les schémas comptables connexes soient mis à jour pour les nouveaux produits et les reporting financiers.

Vérifier et traiter, en temps opportun, les demandes de décaissement sur les participations de la Banque dans le Grand livre SAP et effectuer le suivi nécessaire avec les départements concernés pour s’assurer que les paiements seront effectués dans les délais prévus. Résoudre ou apporter, en temps opportun, à la connaissance de son supérieur hiérarchique les divergences ou les problèmes afin d'éviter tout retard de paiement.

Préparer les rapports suivants: les états financiers, l’état de la capacité d'engagement et les rapports de change pour le Fonds africain de développement (FAD)

Passer les écritures comptables du FAD relatives aux souscriptions, aux obligations à vue et aux investissements ainsi qu’à l’analyse des soldes des comptes sur une base continue.

Constater, en temps opportun, les  dividendes, les gains en capital et les intérêts reçus ou à recevoir sur les placements en actions de la Banque dans le Grand livre SAP. Réconcilier les soldes connexes dans le Grand livre SAP avec le Département du secteur privé (OPSD) de temps à autre. Escalader, chaque fois que nécessaire, des problèmes ou les écarts pour assurer la résolution en temps opportun.

Sur une base mensuelle, préparer les tableaux financiers mensuels pour les besoins des Faits saillants financiers de la Banque et des autres rapports de gestion.

Préparer tous les tableaux financiers et les notes aux états financiers des états financiers trimestriels et annuels de la Banque.

Contribuer à la préparation et à la relecture du rapport annuel du Groupe de la Banque.

Réaliser d'autres tâches et fonctions qui pourraient être assignées de temps à autre par le Chef de division et le Chef comptable financier – section de l’Information financière et des produits de trésorerie.

Critères de sélection


Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Etre titulaire d’au moins une Maîtrise en comptabilité / gestion ou un diplôme équivalent.
Expérience professionnelle dans un établissement multilatéral financier similaire ou dans une autre institution internationale de même envergure.
Avoir au moins six (06) années d’expérience dans un poste similaire.
Avoir d’excellentes aptitudes pour le service aux clients, être polyvalent et faire attention aux détails.
Avoir de solides compétences en communication.
Excellent antécédents au service à la clientèle
Excellente aptitude à communiquer en anglais ou en français avec une connaissance pratique de l’autre langue.
Parfaite maîtrise de l’utilisation des logiciels Microsoft courants : SAP, Excel, Word, Power Point, MS projet, Access, etc.
La connaissance de SAP est fortement recommandée.

La Banque africaine de développement accorde 7 millions de dollars à la Banque Populaire de Mauritanie pour soutenir 70 projets issus des secteurs entre autres de l’industrie, des mines, de la pêche, du commerce et des transports. Ce sont 1482 emplois à consolider et au moins 80 emplois à créer.

Représentante résidente de la Banque africaine de développement au Maroc, Yacine Fal décrypte la relation Maroc-Afrique subsaharienne. Cette relation est marquée par un décalage entre le niveau des investissements et celui des échanges commerciaux. Au-delà du constat de cette réalité, Yacine Fal, met au jour, les réalités, les domaines, les démarches et les axes de cette relation qui ne cesse de se développer, accompagnant la volonté des autorités chérifiennes de faire du Maroc un hub.

Titre du poste: Assistant(e) de direction auprès de la SVP
Grade: PL-6
Poste N°: 50001434
Référence: ADB/16/076
Date de publication: 29/06/2016
Date de clôture: 19/07/2016

Objectifs
La Banque africaine de développement est la première institution de financement du développement en Afrique. Au sein de la Banque, le Bureau du Vice-président principal (SVP) est chargé d’améliorer la cohérence et la coordination des actions entre les complexes, de veiller à ce que l’allocation des ressources soit le reflet des priorités stratégiques, de renforcer le suivi et la gestion de la performance et la culture du résultat. L’assistant (e) de direction travaillera directement avec la SVP.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Directeur au Cabinet du SVP, le titulaire du poste s’acquittera des fonctions et attributions suivantes :

  • Coordonner la gestion des tâches de routine du cabinet du SVP, notamment la mise en place de procédures efficaces d'administration du cabinet, d’un système de réception correcte et de suivi des correspondances pour assurer des réponses rapides et d’un système téléphonique efficace ; et assurer la gestion des dossiers d'information de la SVP.
  • Préparer des dossiers d’information, des analyses et mémoires à l’intention de la SVP, selon les besoins.
  • En consultation avec la SVP, concevoir, définir et organiser le calendrier de ses rendez-vous quotidiens ; veiller au respect des exigences relatives à la préparation de la participation de la SVP et/ou des réponses aux invitations à prendre part à des réunions.
  • Coordonner les rendez-vous des visiteurs de haut niveau en veillant à impliquer les services de sécurité et du protocole et les divisions compétentes. Entretenir des relations formelles et cordiales avec les gouverneurs, les ambassades, les représentations, les institutions sœurs et autres organismes, en rapport avec les contacts directs avec la SVP.
  • Coordonner le travail des assistantes au sein du Cabinet de la SVP pour en assurer un fonctionnement quotidien efficace. Il s’agit notamment de déterminer les priorités, d'équilibrer la charge de travail et d'assurer la qualité des prestations.
  • Entretenir des liens étroits et collaborer avec les cabinets de divers départements de la Banque et ceux des hauts cadres d'autres institutions internationales.
  • Contribuer à tous les aspects des activités relatives aux réunions en interne et à l'appui des grands événements (conférences et réunions), ainsi que dans la détermination de nouveaux enjeux nécessitant l'intervention de la SVP.
  • Assurer le suivi de la mise à disposition des contributions écrites et des documents d'information sollicitées, à savoir points de discussion, discours, programme média, etc., lors des réunions animées par la SVP (en interne et en mission à l'étranger).
  • Effectuer des missions avec la SVP, le cas échéant.
  • Collaborer avec l'assistant administratif pour préparer les voyages de la SVP du point de vue de la logistique et du budget. Contribuer à l’élaboration du programme de travail de la SVP et soumettre des propositions de KPI lors de la préparation du budget annuel.
  • Exécuter toute autre tâche pertinente au travail qui lui est confiée par le Directeur et la SVP.


Critères de sélection
Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

  • Etre titulaire au moins d’un diplôme de Master 2, DEA, DESS ou son équivalent en administration ou gestion de bureau, ou toute autre discipline pertinente pour les opérations de la Banque.
  • Justifier d’un minimum de quatre (4) années d’expérience professionnelle pertinente ;
  • Excellentes compétences en matière d’organisation, d’analyse, de coordination et de communication/correspondance professionnelle ;
  • Capacité à travailler de façon précise, méthodique et à respecter les délais ;
  • Intégrité et capacité à travailler sous pression et à produire à temps des résultats de qualité ;
  • Capacité à gérer rapidement et efficacement des demandes internes et externes ;
  • Bonne expérience professionnelle et connaissance d’une des activités de la Banque ;
  • Capacité à évaluer les problèmes et à trouver rapidement des solutions réalistes, capacité éprouvée à adopter une approche pluridisciplinaire face aux problèmes ;
  • Maturité de jugement avérée ;
  • Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais et/ou en français ;
  • Maîtrise de l’utilisation des logiciels standards de la Banque (Word, Excel, Access et Power Point, SAP et/ou autre système de gestion intégrée des documents).


Postuler en ligne

Titre du poste: Vice-Président(e), Agriculture, Développement Humain et Social
Grade: EL3
Poste N°: N/A
Référence: N/A
Date de publication: 14/06/2016
Date de clôture: 01/07/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

La Banque africaine de développement (la Banque) est la première institution de développement panafricaine. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur le continent. Le programme de développement de la Banque consiste à apporter un appui financier et technique aux interventions transformatrices qui réduiront de manière significative la pauvreté, en générant une croissance économique inclusive et durable.

La BAD est la voix de l'Afrique sur les grandes questions économiques, financières et développementales mondiales. La Banque entend concentrer ses investissements dans cinq domaines prioritaires, les Top 5 voulu par Président Adesina: Éclairer l'Afrique et l'alimenter en énergie, Nourrir l'Afrique, Industrialiser l'Afrique, Intégrer l'Afrique, et Améliorer la qualité de vie des populations africaines. À cet effet, elle met en place une équipe de haute Direction de classe mondiale pour mener avec succès la mise en œuvre de cette vision.

Fonctions et responsabilités

La(e) Vice-président(e), Agriculture, développement humain et social (VP, AHSD) sera chargé(e) d'élaborer et de lancer le programme de transformation agricole de la Banque en Afrique. En collaboration avec les pays membres et le secteur privé, elle/il s'attachera à piloter l'industrialisation agricole et à forger des initiatives de transformation inclusive et durable.
Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Le VP, AHSD, doit posséder une réputation et une expertise mondiales en matière de mise en œuvre de programmes agricoles et faire la preuve d'une capacité avérée à mobiliser la puissance transformatrice de l'agriculture pour atteindre des objectifs de développement plus large. Elle/il possède l'expérience et la crédibilité requises pour mobiliser les intervenants, réunir les partenaires internationaux et piloter les grandes initiatives de transformation.

Tous les titulaires dépendent directement du Président et doivent posséder un minimum de 15 années de leadership avéré et d'expérience pertinente; ils doivent également être détenteur d'un diplôme supérieur dans un domaine d'études connexe, et posséder une bonne maîtrise de l'anglais et/ou du français, avec une bonne connaissance pratique de l'autre langue.

De plus amples informations spécifiques relatives au poste seront publiées sur le site web de Russell Reynolds Associates. Dans l’intervalle, veuillez appeler le numéro +44 (0) 20 7343 3616 pour toute assistance.

La Banque africaine de développement a engagé les services de Russell Reynolds Associates pour faciliter ce recrutement. Pour faire acte de candidature, veuillez envoyer un Curriculum Vitae détaillé, accompagné d’un document ne dépassant pas plus de deux pages, décrivant brièvement votre expérience et compétences par rapport aux exigences du poste à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   Veuillez indiquer dans l’objet du courriel le numéro de la vacance de poste P1605-083L et le titre complet du poste.

http://www.russellreynolds.com/executive-opportunities/search

Les grands argentiers de l’Afrique lors des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) du 23 au 27 mai à Lusaka, en Zambie ont échangé sur l’énergie, les créations d'emploi, le changement climatique.

Le rapport présenté depuis le 23 mai à Lusaka en Zambie lors des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, BAD explique que la maîtrise de l'urbanisation en Afrique peut aboutir au développement.


 

Avec les prévisions de croissance chiffrées à 3,7% en 2016 et à 4,5% en 2017, l’Afrique peut réussir son urbanisation s’accordent à dire les experts des Perspectives Économiques en Afrique 2016. Le rapport présenté depuis le 23 mai à Lusaka en Zambie lors des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, BAD explique que la maîtrise de l'urbanisation en Afrique peut aboutir au développement.

Les politiques doivent s’appuyer sur les « effets d’entraînement économiques » et « l’innovation sociale » de l'urbanisation. A force d’exploiter « le potentiel des villes durables », les experts certifient que « l’urbanisation fait évoluer les marchés du travail et les marchés des denrées alimentaires ».

Entre 2000 et 2013, le secteur agricole africain a connu un taux de croissance réelle de 5.1 % par an pour un taux de croissance de la population, de 2.7 %, précise le rapport.

Tout en suscitant « une hausse de la demande de la production alimentaire » l’urbanisation « élargit la base des consommateurs, au bénéfice des producteurs africains de denrées alimentaires », indiquent les experts dans le rapport Perspectives Économiques en Afrique 2016. Ce qui fait que le commerce intérieur et intra-africain représente 95 % du marché des denrées alimentaires en Afrique subsaharienne.

Les régimes alimentaires se diversifient avec l’urbanisation. En Afrique de l’Ouest, les fruits et légumes voire la viande et le poisson constituent 50 % des dépenses alimentaires des ménages urbains. Les aliments transformés représentent 41 % du budget alimentaire des ménages urbains, contre 36 % pour les ménages ruraux, indique le rapport.

Ce qui pèse sur l’économie alimentaire en Afrique de l’Ouest au point que selon les estimations, elle engloutit 178 milliards de dollars en 2010, soit 36 % du produit intérieur brut régional.

Les experts sont unanimes que « l’urbanisation peut stimuler les chaînes de valeur alimentaires en aval des exploitations ». « Les zones plus densément peuplées ont tendance à soutenir la vente en gros, la transformation, la logistique, la distribution, les commerces et la vente de rue », soulignent-ils tant ces segments « bénéficient des effets économiques de la concentration des zones urbaines ».

En Éthiopie, au Malawi, Mozambique, en Ouganda, Tanzanie et en Zambie ces segments en aval des exploitations, selon le rapport pèsent 31 milliards de dollars, soit 39 % des dépenses alimentaires intérieures.

Par Charles Nwanochi

La BAD recherche un Expert en Pétrole
Titre du poste: Expert en chef de la réglementation du secteur du Petrole - CARN
Grade: PL-3
Poste N°: 50001017
Référence: ADB/16/066
Date de publication: 09/05/2016
Date de clôture: 29/05/2016
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Le Centre africain des ressources naturelles (CARN) est une entité de la Banque africaine de développement qui a été créée en 2014. Le Centre a un double mandat. Sur le plan extérieur, il aide les pays membres régionaux (PMR) à améliorer leurs résultats en matière de développement par une gestion efficace des ressources naturelles, en fournissant des solutions pratiques concernant les décisions stratégiques et législatives, ainsi que les investissements dans le secteur. Au plan interne, il assure la cohésion des activités de la Banque dans le secteur, en dirigeant l’élaboration de la stratégie de gestion des ressources naturelles qui offre à la Banque une perspective unique s’agissant des opportunités et des défis qui se posent dans le secteur. Si nécessaire, le Centre offre également aux organes de prêt de la Banque son expertise dans le secteur afin d’améliorer la mise en œuvre des stratégies nationales, de renforcer les performances des projets d’investissement et de compléter l’éventail des possibilités d’investissement.

Le champ d’intervention du Centre comprend à la fois les ressources renouvelables (forêts, pêches, terres et eaux) et les ressources non renouvelables (pétrole, gaz et minéraux). Le programme de travail met l’accent sur le renforcement des capacités des PMR et couvre le conseil politique, l’assistance technique, le travail de plaidoyer et le renforcement des connaissances. Le contenu des programmes s’appuie sur la Stratégie décennale, la Stratégie de gestion des ressources humaines, les Stratégies au titre des Cinq grandes priorités, la Stratégie et le Plan d’activités du Centre, les demandes des PMR et les initiatives de partenariat avec les organisations régionales et internationales.

Fonctions et responsabilités
La mission principale de ce poste est de diriger la conception et la mise en œuvre des programmes de conseil stratégique et de renforcement des capacités dans le secteur pétrolier à l’intention des PMR. Le champ d’intervention couvre la coordination du soutien aux politiques et aux cadres juridiques, en vue de renforcer les capacités institutionnelles et les compétences des PMR dans le cadre de la réglementation du secteur et de la gestion des investissements publics au niveau des projets pétroliers. Le/la titulaire du poste devra fournir un contenu technique aux programmes de conseil aux PMR sur les réformes politiques, juridiques et institutionnelles concernant les questions de réglementation et les questions stratégiques. Il/elle sera le point focal du Centre dans la gestion des relations avec les consultants et les partenaires institutionnels, ainsi que pour les relations avec les organes du secteur privé et les départements de la Banque. Le/la titulaire du poste fournira également un appui technique à l’équipe d’analyse politique dans le secteur du pétrole. Il/elle dirigera également les initiatives de plaidoyer et coordonnera les programmes de renforcement des connaissances dans les domaines d’intervention du Centre.

Le/la titulaire du poste atteindra ses objectifs de la manière suivante :

en concevant des solutions et des programmes d’appui pour renforcer les capacités des PMR ;
en coordonnant le travail de conseil sur les questions de réglementation dans le domaine du pétrole, notamment les structures politiques, juridiques et institutionnelles ;
en dirigeant la structure de conseils techniques pour la négociation de projets de développement du secteur pétrolier entre les PMR et les investisseurs ;
en assurant la conception et l’orientation des aspects techniques des programmes de travail exécutés par les experts et les consultants ;
en se tenant informé de l’évolution mondiale des politiques du secteur pétrolier, afin d’améliorer la gouvernance du secteur ;
en collaborant avec les autres départements et groupes de réflexion de la Banque à la formulation de politiques de référence en vue d’aider les PMR à renforcer leur savoir-faire institutionnel ;
en identifiant les domaines potentiels d’appui aux PMR et en concevant des interventions appropriées ;
en se tenant informé des conventions internationales et régionales relatives au secteur pétrolier ;
en développant des partenariats avec les homologues des régions, les Organisations de la Société Civile (OSC), l’industrie et les groupes de réflexion dans le secteur pétrolier ;
en conseillant le chef de la division sur les programmes du secteur pétrolier ;
en gérant toutes les ressources allouées à ce rôle spécifique.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Être titulaire au moins d’un Master2, DEA ou DESS dans le domaine des hydrocarbures, de préférence le pétrole, notamment dans la politique pétrolière, l’ingénierie pétrolière, l’économie pétrolière ou dans des disciplines connexes.

Justifier d’un minimum de sept (7) années d’expérience professionnelle pertinente dans le secteur  pétrolier, le cadre réglementaire,  les organisations internationales ou un groupe de réflexion sur le secteur :

Outre les qualifications officielles, le/la titulaire du poste devra avoir les compétences suivantes :
connaissance du cadre règlementaire dans le secteur pétrolier et des initiatives régionales dans le secteur ;
connaissance des différents stades de la chaîne de valeur économique du pétrole ;
connaissance des aspects commerciaux et techniques du secteur pétrolier, connaissance appliquée dans au moins une des disciplines spécifiées sous la rubrique des qualifications ;
conception des propositions de financement, des notes d’orientation et des documents de travail ;
élaboration des notes d’orientation, des documents de travail et des études de cas ;
connaissance des principes de bonne gouvernance ;
connaissance des personnes influentes dans le domaine de la politique gouvernementale ;
capacité d’interagir avec les cadres supérieurs des secteurs public et privé ;
capacité et aptitude à travailler de manière autonome pour interagir avec les cadres supérieurs sur les plans régional et international ;
excellentes aptitudes à la communication orale et écrite en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
capacité à travailler avec les logiciels habituels de la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint).

Postuler en ligne

Titre du poste: Assistant(e) de trésorerie - FTRY.1
Grade: GS7
Poste N°: 50054525
Référence: ADB/16/070
Date de publication: 13/05/2016
Date de clôture: 27/05/2016

Objectifs

Le rôle de la Division des marchés de capitaux et des opérations financières (FTRY.1) consiste à : (1) lever des ressources à bas coût sur les marchés de capitaux ; (2) apporter sa contribution au processus d’augmentation du capital et administrer les souscriptions des actionnaires au capital de la Banque africaine de développement (BAD) ; et (3) apporter sa contribution aux négociations sur la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD) et administrer les souscriptions des donateurs du Fonds africain de développement (FAD) et de l’Initiative d’allègement de la dette multilatérale.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision générale du Chef de division, FTRY.1, le titulaire du poste exercera les fonctions suivantes :

Assister dans la gestion des souscriptions de l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM)

Surveiller, procéder et enregistrer les instruments d’engagement, paiements et encaissements.
Préparer et mettre à jour les paiements et calendriers d’encaissement.
Calculer les Valeurs Actualisées Nettes (VAN) sur les encaissements accélérés et escomptes.
Préparer des rapports de mise à jour sur le statut des souscriptions, paiements et encaissements.
Travailler sur la conception du système de souscription de l’IADM.
Maintenir la base de données de l’IADM, assurer l’intégrité des données.
Mettre à jour le manuel de procédure.

Assister dans la gestion des souscriptions du Fonds africain de développement (FAD) et de la Banque africaine de développement (BAD) :

Gérer et actualiser le système de souscription pour assurer l'exhaustivité et l’intégrité des données.
Travailler sur la mise en place du système de souscription du FAD.
Maintenir la base de données du FAD.
Surveiller, procéder et enregistrer les instruments d’engagement, paiements et encaissements.
Préparer et mettre à jour les paiements et calendriers d’encaissement.
Calculer les VAN sur les encaissements accélérés et escomptes.
Maintenir la base de données.
Mettre à jour le manuel de procédure.
Préparer les rapports sur les pouvoirs de vote.

Assister sur les activités d’emprunts :

S’assurer que les suppléments de fixation du prix sont revus et signés en temps opportun.
S’assurer que les procédures d’emprunt, telles que spécifiées dans le manuel de procédure des emprunts, sont adéquatement suivies.
Suivre les appels sur les emprunts.
S’assurer que le ticket de chaque transaction est signé par toutes les parties concernées.
Faire le suivi avec les dealers et les traders sur la réception des pricing supplement liés aux transactions.
Envoyer les suppléments de fixation du prix aux divisions pour examen, aux Agents d'émission et agents payeurs et aux agences de notation.
Participer à la préparation de la brochure sur la présentation financière de la Banque lors des assemblées générales.
Participer à la préparation du programme d’emprunt annuel pour approbation par le Conseil.
Suivre les principaux ratios financiers de la Banque.

Préparer des rapports/données :

Préparer périodiquement des rapports/données à la demande du Chef de division et du Directeur de la Trésorerie.
Exercer de temps en temps d’autres activités liées à cette fonction telles que le téléchargement et la publication des taux de change de la Banque et la préparation de présentation PowerPoint.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Être au moins titulaire d’une Maîtrise/Bachelor ou son équivalent en Finance ou dans une autre discipline connexe.
Avoir au moins cinq (5) années d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la Finance.
Haut niveau de compétences en communication.
Avoir de solides compétences pour la planification et l'organisation.
Avoir des compétences solides pour le service à la clientèle, aptitude à accomplir plusieurs tâches et attention aux détails.
Bonne connaissance des procédures de gestion des souscriptions.
Excellentes qualités de communication écrite et orale en anglais et/ou en français avec une bonne connaissance de l'autre langue.
Compétence dans l’utilisation des logiciels Microsof (Word, Excel, VBA, Access et PowerPoint).
Excellent service à la clientèle.
Connaissance de la finance de base (obligations, swaps, valeur temporelle de l'argent).

Postuler en ligne

Titre du poste: Assistante aux Opérations - Bureau de Liaison de Sao Tomé Et Principe (STFO)
Grade: GS8
Poste N°: 50084327
Référence: ADB/16/067
Date de publication: 04/05/2016
Date de clôture: 18/05/2016
Pays: São Tomé et Príncipe

Objectifs
Le Bureau de liaison de Sao Tomé et Principe (STFO) de la Banque africaine de développement a été créé pour renforcer le dialogue entre la Banque, les autorités nationales et les autres parties prenantes, et pour améliorer la performance du portefeuille de projets et la coordination de l’aide avec d’autres partenaires de développement.

La Banque invite les personnes qualifiées à faire acte de candidature pour le poste vacant d’assistant aux opérations. Ce poste est basé au Bureau de liaison de Sao Tomé-et-Principe (STFO) et il ne donne pas droit aux conditions d’emploi afférentes au statut international.
Fonctions et responsabilités

En collaboration avec le personnel professionnel, et sous la supervision générale du Représentant résident d’AOFO et faisant l’objet d’un suivi rigoureux par l’économiste pays supérieur, le titulaire du poste fournira des services administratifs et opérationnels dans la préparation et le suivi de toutes les activités de la Banque à Sao Tomé-et-Principe (STP) afin d’assurer leur mise en œuvre harmonieuse. Il/elle aidera principalement l’économiste pays supérieur résident dans la mise en œuvre et le suivi du programme de travail, notamment l’appui technique dans des domaines spécifiques tels que les missions de supervision, le suivi des projets, la saisie des données dans SAP, et les premières analyses des dossiers liés aux opérations. Le/la titulaire du poste assumera notamment les fonctions et attributions suivantes :

Appuyer l’économiste pays résident dans la préparation du programme de travail et du budget du bureau ;
Assurer et faciliter la circulation quotidienne des informations entre les chefs de projet, les coordonnateurs des projets financés par la BAD et d’autres départements concernés notamment dans les domaines relatifs à la gestion financière (décaissements et acquisitions) ;
Préparer en coordination avec le chargé de programmes pour l’Angola des rapports d’activité mensuels, trimestriels et annuels des projets et activités du Bureau de liaison de STP (STFO) ;
Se tenir au courant des projets et des experts qui les gèrent, de manière à faciliter l’orientation des clients ou des parties externes nécessitant des informations sur les projets ;
Aider les chefs de projet et les consultants dans leurs activités quotidiennes ;
Contribuer à l’organisation et à la coordination des missions de supervision des projets financés par la BAD et assurer le suivi des recommandations, notamment celles contenues dans les aide-mémoires et les rapports de mission ;
Préparer les comptes rendus des réunions hebdomadaires de supervision du programme de travail ;
Contribuer à la programmation et au suivi des activités à l’aide du logiciel approprié ;
Surveiller la mise en œuvre du budget administratif ;
Entretenir et conserver les archives (électroniques et physiques) du Bureau, y compris les aide-mémoires, les accords de projets conclus entre la Banque et les autorités nationales ; et
Effectuer toutes autres activités jugées nécessaires par la Banque.

Critères de sélection
Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Au moins une licence en gestion, économie et/ou en finance ou dans une discipline connexe ;
Au moins six (6) années d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion de projets, préparation des programmes de travail et gestion de l’information ;
Excellentes aptitudes pour le service à la clientèle et d’organisation, capacité d’effectuer plusieurs tâches à la fois et attention aux détails ;
Bonnes aptitudes de communication écrite et orale en portugais et en anglais (condition obligatoire). La connaissance pratique du français serait un atout ;
Approche professionnelle : bonne connaissance des fonctions et des procédures organisationnelles de la Banque ; maîtrise de soi et personnalité avenante, compétences solides en matière de recherche ;
Esprit d’équipe ;
Aptitude à utiliser les logiciels courants de la Banque (SAP, Word, Excel, Access et PowerPoint) ;
Solides compétences en préparation et planification budgétaires hautement souhaitables ; et
Souci constant d’acquérir de nouvelles connaissances et de s’améliorer, notamment par l’auto-formation. 

Postuler en ligne

Page 1 sur 9

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1266  FCFA / Kg
CAFÉ
1974  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
224, 5 USCT /kg
SUCRE
448, 88 $ /tonne
17/02/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
20 500 FCFA
SAFACAM 33 800 FCFA
SEMC
64 999 FCFA
17/02/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en