Mercredi, 20 Juin 2018 02:27

Flux financiers illicites en Afrique: les journalistes ont de quoi traquer les détourneurs de fonds publics

Des professionnels de médias africains, Directeurs de publication ou Rédacteurs en chef pour la plupart, se sont retrouvés à Nairobi, capitale Kenyane, pour renforcer leurs capacités en matière d’investigation sur les flux financiers illicites en Afrique. La rencontre organisée par le Réseau pour la Justice Fiscale Afrique (RJFA), s’est tenue du 28 au 30 Mai 2018, autour du thème : « l’investigation de la corruption et des flux financiers illicites (FFI) en Afrique ».

Durant trois jours, près de trente journalistes participant à cette 4ème session de formation annuelle des médias Africains, ont pu améliorer leur compréhension des questions de fiscalité, de flux financiers illicites, de la mobilisation des ressources domestiques et de leur rapport avec la transformation économique structurelle de l’Afrique.

 

Synergie…

Sous l’encadrement de journalistes rompus en matière d’investigation et spécialisés dans la fiscalité tels que Raymond Mujuni, de la Télé NBS ; Moses Michira, du journal « The Standard » ; de Hamadou Tidiane Sy, de ouestaf.com, les apprenants, dans une démarche interactive, ont été dotés de capacités pour mieux investiguer sur les affaires de corruption et de flux financiers illicites en Afrique. Les techniques de collecte et de référencement des données leur ont été enseignées, de même que des astuces pour l’authentification et la vérification de ces données. Les outils de collecte, contrôle et sécurisation de l’enquête sont également passés au crible.

Parmi les formateurs, il y’a eu une représentante des autorités fiscales nationales, Mme Nafula Odonya, chargée d’investigations à l’Autorité fiscale du Kenya, pour parler des défis des initiatives anti corruption prises par son pays. Et pour elle, tout comme pour les autres intervenants, il faut une synergie d’action entre les agences chargées de la lutte contre la corruption, les détournements des deniers publics, les flux financiers illicites… pour venir à bout de ces fléaux qui ruinent l’Afrique, au profit des paradis fiscaux.

Dépendance…

Quant aux journalistes, suffisamment édifiés sur l’ampleur des FFI et leurs ravages sur le continent, ils réalisent, plus que par le passé, quelle est la place spécifique des enquêtes médiatiques dans la lutte contre cette gangrène. A l’issu de leurs travaux, Alvin MOSIOMA, le Directeur Exécutif du RJFA, hôte de la formation, a dit son espoir de voir la presse s’impliquer davantage dans la couverture des questions fiscales à travers le continent et au-delà. Pour Hamadou Tidiane Sy, le respect de la règle des 3P (Prudence, Probité, Professionnalisme) est primordial dans l’enquête journalistique, car il s’agit de sujets qui peuvent faire voler en éclat des carrières, des vies. Et là, aucune erreur n’est permise.

Le programme de formation des médias Africains (PFMA) est l'un des événements phares du RJFA. Cet atelier annuel, organisé pour la première fois en 2015, vise, selon Farah Nguegan, responsable de la communication du Réseau, à combler l'absence, dans le paysage médiatique, de reportages ou articles approfondis et indépendants sur les questions fiscales en Afrique ainsi que le manque de volonté nécessaire pour maintenir ces questions parmi les sujets de préoccupation publique.

Le PFMA a ainsi pour objectifs, entre autres, d’établir le lien entre la société civile et les médias pour permettre à ces derniers de saisir l'ampleur des problèmes liés aux flux financiers illicites, à la fiscalité et à la mobilisation des ressources domestiques pour financer le développement de l'Afrique et réduire sa dépendance aux financements extérieurs.

Marie-Noëlle Guichi à Nairobi au Kenya

 

Lu 552 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en