Jeudi, 10 Mars 2016 20:18

Pêche : atouts et faiblesses du Cameroun

Les eaux camerounaises abondent de poisson Les eaux camerounaises abondent de poisson

La pêche maritime artisanale et la pêche continentale captent respectivement 51,6% et 41,5% de la production nationale chiffrée à 200 000 tonnes. Ses prises sortent de 3000 marais.

Avec 400 kilomètres de côtes, le Cameroun détient l’espace nécessaire pour pratiquer la pêche maritime industrielle. Elle est le créneau des firmes étrangères. 2/3 de la production halieutique du pays proviennent de la pêche maritime industrielle.

L’association Cameroun Ô'bosso dans une enquête publiée en 2010 confirme que « les principales unités industrielles qui exploitent les cotes camerounaises, soit directement, soit par le biais de joint-ventures avec des hommes d'affaires locaux, sont étrangères, précisément chinoises ».

Des Nigérians, Béninois, Togolais et Ghanéens, à en croire certaines statistiques, constituent 80% de la main d'œuvre de la pêche artisanale continentale.

Pour l'essentiel, les Camerounais se confinent à la pratique de la pêche artisanale. Ils utilisent moins de 30% des embarcations de pêche motorisées. Les Camerounais davantage se résolvent à pêcher les côtes.

Depuis février 2016, 30 maîtres-pêcheurs formés dans une Centre de formation de Bonabéri, s’apprêtent avec l’aide des pouvoirs publics et des partenaires au développement à surmonter la fureur des vagues dans les zonez de pêche.

La pêche artisanale alimente la consommation locale. Cette production ne suffit pas pour réduire le déficit en poisson. Ce déficit se chiffre annuellement à plus de 60 000 tonnes de poisson congelées.

La pêche maritime artisanale et la pêche continentale captent respectivement 51,6% et 41,5% de la production nationale chiffrée à 200 000 tonnes. Ses prises sortent de 3000 marais.

Pour pratiquer la pêche au Cameroun, les opérateurs s’acquittent de la licence de pêche, la taxe d’inspection sanitaire vétérinaire à la production. Le gouvernement camerounais taxe le kilogramme de crevette à 0.0068 dollar et le kilogramme de poisson à 0.0034 dollar. Les producteurs s’acquittent entre autres impôts auprès des services du port autonome de Douala et de la marine marchande.

Par Charles Nwanochi avec Cameroon-Tribune

Lu 1227 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

136,9 USCT /kg

SUCRE
264,35 $ /tonne
18/06/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 001 FCFA
SAFACAM 28 008 FCFA
SEMC

59 999 FCFA

18/06/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en