Jeudi, 22 Février 2018 19:57

LA BAD en quête d'un Économiste

Titre du poste: Économiste de recherche supérieur
Grade: PL5
Poste N°: 50065752
Référence: ADB/18/017
Date de publication: 20/02/2018
Date de clôture: 04/03/2018
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. Elle compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq domaines  prioritaires ont été définis (les Cinq grandes priorités - High 5), dans lesquels les interventions de la Banque devront s’intensifier , à savoir : l’énergie, l’agriculture/agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration régionale et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Chef-économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion du savoir (ECVP) est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe responsable des questions relatives à la gouvernance économique et la gestion du savoir. L’ECVP a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux analytiques pour informer les politiques et interventions opérationnelles de la Banque; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive des économies  Africaines. L’ECVP fournit aussi un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

Le Département de politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche (ECMR) est chargé de générer du savoir de qualité et pertinent au développement de l’Afrique. Il apporte un soutien technique aux opérations et aux pays membres régionaux par la production de travaux analytiques rigoureux ; il engage un dialogue de politique à fort impact avec les organes décisionnels au sein et à l’extérieur de la Banque ; et, surtout, il renforce l’efficacité opérationnelle de la Banque dans la réalisation des High 5. Les activités du département couvrent la politique macroéconomique, la viabilité de la dette et les prévisions d’une part, et la microéconomie et l’impact institutionnel et l’impact sur le développement, d’autre part.

La Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement (ECMR.2) travaille essentiellement sur les questions microéconomiques liées au financement du développement, au développement des infrastructures, du secteur privé, des organisations industrielles, à la gouvernance, la compétitivité et le climat d’affaires, à l’agriculture, aux institutions et à l’intégration régionale pour appuyer les High 5 (les cinq domaines prioritaires de la Banque). En outre, ECMR.2 est l’ancrage institutionnel de l’évaluation ex-ante de l’additionnalité et des résultats en matière de développement (ADOA), et de l’évaluation de l’impact des opérations de la Banque. Ces outils font partie du Cadre de résultats de la Banque.

LE POSTE :

L’Économiste de recherche supérieur fait partie de l’équipe d’ECMR.2 et devra réaliser, à la fois des évaluations ADOA des opérations de prêt de la Banque, et des activités de recherche liées aux High 5.
Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Chef de la Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement, l’Économiste de recherche, assumera les fonctions suivantes :

Participation à l’évaluation ex ante de l’additionnalité et des résultats en matière de développement des opérations de prêt de la Banque

1.1. Contribuer et aider l’équipe à réaliser une évaluation ex-ante de l’additionnalité et des résultats en matière de développement des opérations non souveraines et régionales de prêt de la Banque africaine de développement et de tout autre type d’opération, selon les besoins de la direction.

1.2. Contribuer à toute révision du cadre d’évaluation de l’additionnalité et des résultats en matière de développement pour les opérations sur la base de l’expérience acquise dans la mise en œuvre et des enseignements tirés d’autres institutions de financement du développement.

Participer aux activités de recherche dans les domaines qui contribuent aux High 5 de la Banque (domaines hautement prioritaires, à savoir : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie (Énergie), Nourrir l’Afrique (Agriculture et nutrition), Industrialiser l’Afrique (Industrialisation), Intégrer l’Afrique (Intégration régionale) et Améliorer la qualité de vie des populations africaines (développement socio-économique durable). Cela comprend également le renforcement de la production du savoir dans le domaine de la croissance verte et inclusive.

Contribuer à la production des publications phares de la Banque

3.1. Contribuer à la préparation des rapports phares ou des chapitres qui lui sont assignés, rédiger les sections qui lui sont confiés et les suivre (examens par les pairs) jusqu’ à la publication;

3.2. Assurer la diffusion des conclusions et recommandations des rapports.

Apporter une contribution technique et analytique aux travaux des complexes opérationnels :

4.1. Contribuer à l’élaboration de documents de stratégie pays

4.2. Diriger ou participer  à des travaux analytiques

4.3. Participer au processus d’examen par les pairs, des projets, programmes, documents d’orientation, y compris les documents soumis au Comité des opérations.

Contribuer à l’acquisition de connaissances dans le cadre de la série des « Working Papers Series » et de la « African Development Review » de la Banque :

o  Publier des articles et examiner les articles soumis pour publication dans « the African Development Review » et les « Working Paper Series ».

Participer aux travaux de recherche collaborative et aux activités de gestion du savoir menés conjointement avec des organisations régionales et internationales, des institutions de recherche et de renforcement des capacités en Afrique, et des centres de recherche pour le développement et des universités.

Examiner les documents opérationnels et participer aux réunions d’examen.

S’acquitter d’autres tâches qui peuvent lui être assignées par le superviseur ou la Direction.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

1.  Être titulaire d’au moins un Master en économie, finance ou une discipline connexe pertinente; être titulaire d’un doctorat serait un atout.

2.  Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle combinant recherche et opérations notamment dans le domaine de la conception et de l’évaluation d’opérations pertinentes pour les High 5, y compris les domaines suivants : infrastructures et notamment l’énergie, l’agriculture, le développement du secteur privé, les organisations industrielles et les secteurs sociaux, l’analyse de projets et/ou le suivi et l’évaluation.

3.  Être auteur de publications dans des revues internationales spécialisées, d’études, de chapitres de livres, de rapports, etc.

4.  Bonnes connaissances et expérience dans l’utilisation des méthodes statistiques et économétriques dans l’évaluation de projets, le financement et la recherche en économie du développement

5.  Aptitude avérée dans la recherche et l’analyse en matière de politique de développement des conditions économiques qui sont pertinentes pour les High 5 (domaines prioritaires de la Banque).

6.  Capacité à concevoir et à mener des projets/programmes de recherche.

7.  Capacité à comprendre et à identifier les résultats en matière de développement attendus des projets sectoriels réels.

8.  Avoir des compétences avérées en rédaction et préparation de documents et de notes d’orientation, de discours en vue de la prise de décision.

9.  Avoir la capacité de communiquer et de rédiger efficacement en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue

10.  Avoir des compétences dans l’utilisation des principaux logiciels d’économétrie et Microsoft Suites (Word, PowerPoint, Excel et Access).

Avoir de bonnes compétences en communication et une bonne aptitude à travailler en équipe  et sur plusieurs projets en parallèle

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Lu 572 fois

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en