Lundi, 22 Octobre 2018 08:35

La BAD recrute un chef de la division de l’impact microéconomique

Titre du poste: Chef de la Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement - ECMR.2

Grade: PL2
Poste N°: 50092400
Référence: ADB/17/414/2
Date de publication: 19/10/2018
Date de clôture: 18/11/2018
Pays: Côte d'Ivoire

Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Chef économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion du savoir (ECVP) est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion du savoir. L’ECVP a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. L’ECVP inspirera, génèrera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

Le Département de politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche (ECMR) est chargé de générer un savoir de qualité dans le domaine du développement en Afrique. Il apporte un soutien technique aux opérations et aux pays membres régionaux par une analyse rigoureuse ; il engage un dialogue de politique à fort impact avec les organes décisionnels au sein et à l’extérieur de la Banque ; et, surtout, il renforce l’efficacité opérationnelle de la Banque dans la réalisation des High 5. Les activités du Département sont structurées autour de la politique macroéconomique, la viabilité de la dette et les prévisions d’une part, et la microéconomie et l’impact institutionnel et l’impact sur le développement, d’autre part.

La Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement (ECMR.2) travaille essentiellement sur les questions microéconomiques liées au financement du développement, au développement des infrastructures, au développement du secteur privé, aux organisations industrielles, à la gouvernance, à la compétitivité et au climat d’investissement, à l’agriculture, aux institutions et à l’intégration régionale pour appuyer les High 5 (les cinq domaines prioritaires de la Banque). En outre, ECMR.2 est l’ancrage institutionnel de l’évaluation ex ante de l’additionnalité et des résultats en matière de développement (ADOA) et de l’évaluation de l’impact des opérations de la Banque. Il constitue l’élément clé du Cadre de résultats de la Banque et le principal outil d’intégration des résultats du développement.

LE POSTE :
Sous la supervision et l’orientation du Directeur du Département de politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche (ECMR), le Chef de la Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement, ECMR.2 assumera les fonctions suivantes :
(i) Élaborer et entreprendre un programme d’analyse sur des questions relatives au développement de l’Afrique, directement et en collaboration avec d’autres centres de recherche africains et internationaux, l’accent étant mis en particulier sur les Cinq grandes priorités (High 5) et la Stratégie décennale de la Banque.
(ii) Superviser et gérer une équipe d’économistes professionnels fournissant un appui technique et des conseils aux équipes d’évaluation des projets qui traitent les opérations de prêt dans le cadre de l’évaluation ex ante de l’additionnalité et des résultats en matière de développement des opérations de prêt (ADOA).
(iii) Assurer le leadership et motiver dans la conduite de recherches et d’analyses de qualité sur le développement économique en Afrique, en mettant l’accent sur les analyses microéconomiques et de l’impact sur le développement à la Banque, qui visent à améliorer la portée et la qualité des opérations de la Banque, des études économiques et sectorielles et le dialogue stratégique avec les PMR.
(iv) Diriger la conception et l’exécution des activités d’évaluation de l’impact de la Banque en étroite coordination avec d’autres complexes sectoriels.
(v) Apporter une contribution technique aux études économiques et sectorielles, à l’élaboration des Documents de stratégie pays (DSP) et des Documents de stratégie d’intégration régionale (DSIR), ainsi qu’à celle des politiques s’inscrivant dans les High 5 de la Banque.

Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Directeur d’ECRM, le Chef de la Division de l’impact microéconomique, institutionnel et sur le développement (ECMR.2) assumera les fonctions suivantes :

A- Validation et exécution du programme de travail, gestion des talents et du budget. Cela implique :
1.  Examiner et valider les objectifs et le programme de travail de la Division et de chaque membre du personnel, en veillant à l’harmonisation avec les priorités stratégiques de la Banque, du Complexe et du Département.
2.  Veiller à ce que la Division dispose du dosage de compétences approprié à tout moment pour la réalisation efficace des objectifs énoncés dans le programme de travail.
3.  Examiner et valider le budget de la Division, et veiller à son exécution effective.
4.  Élaborer et surveiller des indicateurs de performance clé pour stimuler et contrôler la performance de la Division.
5.  Effectuer les évaluations de la performance du personnel de la Division, évaluer le potentiel du personnel et déterminer les besoins en formation.
6.  Mettre en place, avec l’aide du Département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents, afin de constituer un vivier de talents pour le Département en vue de la continuité des activités.
7.  Assurer le suivi de l’exécution du programme de travail de la Division et introduire des changements, si nécessaire, de sorte que les objectifs de travail soient atteints.

B- Gestion du flux de travail des évaluations de l’additionnalité et des résultats de développement (ADOA) de la Division. L’ADOA est un outil d’aide à la décision qui permet d’évaluer ex ante la valeur ajoutée (c’est-à-dire l’additionnalité) et les résultats attendus des opérations de prêt pour le développement. Cela implique :
1.  Traiter les demandes reçues de divers complexes sectoriels à l’origine des opérations de prêt (y compris les intermédiaires financiers, l’infrastructure, les biens et services, les installations et programmes spéciaux), affecter des employés chargés de l’ADOA, examiner toutes les notes relatives à l’ADOA pour en assurer la cohérence, le contrôle de la qualité et la livraison en temps opportun.
2.  Examiner et clarifier les documents d’information sur le projet préparés à l’intention du Directeur et du Vice-président.
3.  Gérer les évaluations ADOA des opérations régionales dans le cadre de l’établissement de leurs priorités au titre des différents cycles du Fonds africain de développement : affecter les projets au personnel, examiner et valider les notes, coordonner avec les départements concernés de la BAD pour finaliser la liste des opérations régionales prioritaires.
4.     Superviser et offrir des services consultatifs aux départements sectoriels de la BAD afin d’améliorer la conception des projets et de maximiser leur impact sur le développement.

C- Planifier, gérer, organiser et entreprendre les activités liées à la conduite des recherches sur les impacts microéconomiques, institutionnels et sur le développement cadrant avec les High 5. Cette fonction consiste à :
1.  Piloter les analyses de recherche comparative et d’autres travaux analytiques portant sur les questions microéconomiques liées au financement du développement, au développement des infrastructures, au développement du secteur privé, à la gouvernance, à la compétitivité et au climat d’investissement, ainsi qu’à l’industrialisation, aux institutions et à l’intégration régionale pour appuyer la mise en œuvre des High 5 et éclairer les opérations des pays membres régionaux et du Groupe de la Banque.
2.  Fournir des analyses sur les économies des pays membres régionaux en utilisant des méthodologies appropriées et en évaluant les stratégies de développement régional et continental.
3.  Promouvoir les activités collaboratives et entretenir les relations avec les institutions en charge des politiques de recherche et de développement économique, en particulier celles axées sur l’Afrique.
4.  Faciliter la production, la diffusion, le partage de connaissances sur les questions de développement de l’Afrique par le biais de rapports et de publications phares, participer aux séminaires internationaux et régionaux et organiser les ateliers et les programmes de formation financés par la Banque.
5.  Promouvoir des liens plus renforcés avec les universités et les institutions de recherche en Afrique et ailleurs dans le monde ainsi qu’avec les institutions partenaires telles que la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et la Banque mondiale pour entreprendre des programmes de recherche collaborative, lorsque cela est possible.
6.  Élaborer et réaliser des évaluations d’impact des opérations de la Banque afin d’éclairer la conception de celles à venir.

D- Aider la haute Direction et les autres départements sectoriels de la BAD à mettre en œuvre le programme des High 5 de la Banque
1.  Aider le directeur d’ECRM à répondre aux demandes de conseil et d’analyse du Président et de la haute Direction de la BAD (mémoires, notes et documents politiques, points de discussion, recherche, discours).
2.  Apporter une contribution technique et procéder à un examen critique des documents de stratégie et de politique générale de la BAD.
3.  Contribuer à des initiatives internes et externes clés comme les équipes spéciales, les groupes de travail et les nouveaux programmes et initiative.
4.  Veiller à ce que la Division dispose du dosage de compétences approprié à tout moment pour la réalisation efficace des objectifs énoncés dans le programme de travail.

E- Représenter la Banque dans les conférences, séminaires et ateliers internationaux et régionaux

F- Accomplir d’autres tâches telles que requises par le Directeur et la haute Direction
Critères de sélection
Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables
1.  Être titulaire au moins d’un Master en économie, finance ou dans une discipline connexe.
2.  Justifier d’au moins huit (8) années d’expérience dans les questions microéconomiques liées au financement du développement, au développement des infrastructures, au développement du secteur privé ou financier, aux organisations industrielles, à la gouvernance, à la compétitivité et au climat d’investissement, à l’agriculture, aux institutions et à l’intégration régionale. Un minimum de 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’évaluation et de l’analyse économique des projets est nécessaire.
3.  Démontrer des preuves de publication dans les revues internationales d’évaluation par les pairs ou des antécédents avérés de publication de rapports, de documents de travail, d’ouvrages axés sur les questions microéconomiques liées au financement du développement, au développement des infrastructures, au développement du secteur privé, aux organisations industrielles, à la gouvernance, à la compétitivité et au climat d’investissement, ainsi qu’à l’agriculture et à l’intégration régionale.
4.  Faire montre d’une bonne compréhension des exigences en matière de politique environnementale et sociale de la Banque ou des organisations similaires.
5.  Posséder de solides compétences et une formation de base sur l’utilisation des méthodes et logiciels statistiques et économétriques dans l’économie du développement et la recherche microéconomique ; et des connaissances théoriques pour élaborer et mettre en œuvre des programmes de recherche.
6.  Avoir la capacité avérée à constituer et diriger une équipe de membres du personnel motivés et à utiliser leur talent et expertise de manière productive.
7.  Avoir la capacité à introduire et gérer des innovations et des changements.
8.  Faire montre de détermination dans l’atteinte des résultats, de la capacité à exécuter rapidement et efficacement de nombreuses demandes concurrentes et de l’aptitude à gérer des priorités concurrentes.
9.  Démontrer une aptitude à faire des exposés, à prendre la parole en public.
10.  Avoir la capacité avérée en matière de recherche sur les politiques de développement et d’analyse des conditions économiques qui sont pertinentes pour les High 5 (domaines prioritaires de la Banque).
11.  Avoir la capacité à concevoir et à conduire des projets/programmes de recherche.
12.  Posséder des compétences avérées en rédaction et préparation de notes d’orientation, de discours et de notes.
13.  Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
14.  Maîtriser l’utilisation des principaux logiciels d’économétrie et des applications de la Suite Microsoft Office (Word, PowerPoint, Excel et Access).

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Lu 91 fois

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
938 FCFA / Kg
CAFÉ
1413  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC

131,7 USCT /kg

SUCRE
251,56 $ /tonne
27/07/2018 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
22 501 FCFA
SAFACAM

28 800 FCFA

SEMC

59 999 FCFA

27/07/2018 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en