Samedi, 11 Juin 2016 12:40

Une namibienne créé une serviette hygiénique réutilisable

Liita Iyaloo Cairney Liita Iyaloo Cairney

Liita Iyaloo Cairney, 32 ans, doctorante, se résout à changer à jamais la façon dont les filles vivent leurs règles. Elle conçoit une coquille et un protège-slip réutilisable.

En mettant au point une protection hygiénique réutilisable et adaptée à toutes les femmes, Liita Iyaloo Cairney, 32 ans, part d’une idée simple. L’idée de la coquille en 2012 nait de son voyage en Namibie, son pays d’origine. Sa tante enseignante de profession l’explique que « pour savoir si l’une de ses élèves avaient ses règles, il suffisait de voir la quantité de papier toilette qu’elle avait sur elle. »

A la vérité, il ressort que « la plupart de ces filles venaient de familles qui n’avaient pas vraiment les moyens d’acheter les produits nécessaires une fois par mois ». « Elles se débrouillaient donc avec les moyens du bord ou n’allaient tout simplement pas à l’école pendant leurs règles. », explique-t-elle.

De ce fait, Liita Iyaloo Cairney, doctorante, se résout à devoir changer à jamais la façon dont les filles vivent leurs règles. Sa mission l’amène à concevoir une coquille et un protège-slip réutilisable. La coquille s’adapte à la forme du pubis des femmes et jeunes filles. Et dans la coquille, on dispose le protège-slip réutilisable susceptible d’être lavé ou jeté selon les moyens financiers des utilisatrices.

Ce résultat se concrétise à son retour au Royaume-Uni. Ses recherches sur la coupe menstruelle et d’autres produits d’hygiène féminine pousse Liita Iyaloo Cairney à « concevoir une protection périodique externe destinée aux jeunes filles au cours des premières années de menstruations ».

La doctorante s’inspire des coupes menstruelles fort de ce que « Les filles n’ont aucun accès aux produits dont elles ont besoin mais elles n’ont également aucune conscience de leur anatomie. Elles sont toutes plutôt réfractaires à l’idée d’introduire un corps étranger dans leur intimité ».

Du fait aussi que les utilisatrices de serviettes hygiéniques vont « constamment aux toilettes pour vérifier que leur serviette n’a pas bougé », Liita Iyaloo Cairney conçoit « un produit qui s’adapte au corps et non aux sous-vêtements » et « un dispositif qui épouse la région pubienne de la femme ». Elle recourt à un technicien pour un moulage de sa région pubienne.

Certes, "Je rêve d’avoir une boutique de proximité qui proposerait une large gamme de produits d’hygiène féminine adaptés à tout type d’activité: la marche, la course, et tout le reste", indique Liita Iyaloo Cairney. L’essentielle pour elle est l’accès du produit. Et « Je souhaite qu’il soit abordable pour les femmes et jeunes filles issues de familles à faibles revenus », dit-elle dans les colonnes de Huffington Post britannique.

Par Charles Nwanochi

Lu 285 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Innov’ Acteurs

Interview de la semaine

MATIÈRES PREMIÈRES

CACAO
1312  FCFA / Kg
CAFÉ
1929  FCFA / Kg
CAOUTCHOUC
202, 3 USCT /kg
SUCRE
390, 24 $ /tonne
21/03/2017 source Projet SIF/Fode

ECHOS DE LA BOURSE

IFC
4.25% %
SOCAPALM
21 001 FCFA
SAFACAM 33 899 FCFA
SEMC
63 999 FCFA
21/03/2017 source DSX

COURS DES DÉVISES

GBP 

766,125 FCFA
CHF 

610,817 FCFA
USD

622,291 FCFA
JPY 

5,315 FCFA
04/01/2017 source Afriland First Bank

Convertisseur de devises

Convertir 

en